Arriverez-vous à écrire l'histoire à votre façon?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sir m. cain

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Âge : 26
Maître : non.....

MessageSujet: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Sam 5 Déc 2009 - 21:32

As mulheres continuam a ganhar

(desoler j'ignore si ca prend toute la place alors double post en puissance, je n'ais pas tout corriger c'est la meme presentation que sur JDR, ca serait trop long a recorriger, mais je promets de verifier mes fautes de syntax une fois en jeux. Pour ceux m'ayant deja connu en jeux, je n'abuse jamais de mes pouvoirs)

Nom--> Cain
Prénom--> Maurgan
Surnom--> Hanrielle était la seule a m'appeler Maurgan, pour les autres salade de pattate ce fut toujours Sir Cain
Âge--> j'ai en tout 7 siecles d'existence, mais mon corps restera à jamais celui d'un homme de 24 ans...
Race--> vampire
classe/fonction--> Ancien guide d'un labyrinthe mythique, Maurgan est a la foie un grand mage , phylosophe et un peu fou...
Royaume d'origine : Rubis bien entendu!

Caractère

Defaut:
Maurgan est quelqu'un As mulheres continuam a ganhar de très sentimentales, quelqu'un qui menera ses limites à bout si son coeur en souffre. Il est aussi lunathique, toujours perdu dans la moindre bride de parole, dans la moindre flamme mourante ou naissante d'un feu. Cela pourrait lui couter cher si il ne portait pas attention dans des moments fathidique! Si la faim l'emporte sur lui, a des limites insoutenables, il perd le controle de lui même et sa sensibilité a fleur de peau, ce transforme en rage de vivre, en haine sur ce qui vie, comme si dans son coeur si ''pure et en miette'', pouvait vivre un diable déchainer.

Qualité:
il est tenace, ne baissant jamais les bras surtou sur un champ de bataille! Si il sait qu'il est condamné a la mort, il continura a ce battre, a donner tout ce qu'il a, il ne ce laissera pas vaincre aussi facilement! Patient, il a une patience inoui, il pourait attendre des heures qu'une proie s'exile d'elle même, et de ce fait ce faufiler pour la prendre, elle et sa vie. Observateur, il sait reconaitre le moindre changement de comportement sur le visage d'une personne, que ce soit d'une grimace de degout, d'arquage de sourcil ou de sourire mesquin.

Autres: (un ajout qui prend place des le 6emes siecles de sa vie entamer) Il deviendra passioner de conaissance, pouvant passer des heures cloitrer dans une bibliothèque, c'est également durant cette periode de sa vie qu'il prendra sous son aile deux apprentis, l'un desirant devenir chevalier, le second cherissant les biens faits de la magie.


peur:

La pluie, toute les sortes d'eau, car en echange de vie au soleil donner par Hanrielle, le contact de l'eau agis sur lui comme un acide. Il craint aussi de la revoir ''elle'' et ''lui'' celui qui a fait de lui un être de la nuit. Il a peur des femmes, les comptants comme les créatures le splus dangereuses de ce monde.



Physique :
Une cruel sensualité émane de son corps trop mince et iréaliste. Ses cheveux noire lui tombant aux hanches, et attacher ainsi que des yeux d'un vert percant, lui donne un aire absent et presque hypnothique. Sa peau est blanche, comme la mort, et cela éveille parfois le doute des gens. Il à de longs cils démesuré, qui lui donne des aires éféminer mais qui n'enlève rien de son charme timide. Il est grand, environ 6 pied, et sa peau est toujours d'une froideur effroyable mais si douce! il a le bout des oreille pointu, mais comme les elfes qui sont longues et transparaissent, mais juste un peu plus pointus que les mortels. Quant il parle, ont ne peut voire réellement la blancheur de ses cannnines mortels, car il veille toujours a caché leur presence aux gens.

Il est le plus souvent vêti de blanc, préferant cette couleur pure à une autre. Et porte un chapeau asser elegant et couteux, qu'il a dérobé a une de ses victimes dans son deuxieme siecle de vie (2eme partie de l'histoire). Mais plus tard, il a comprit que le noire, la corruption et l'égo, est en réalité toute nature vampirique...alors les couleurs et ses choix vestimentaires certe elegante jusqu'à la, deviendront éroner et sombres.


pouvoirs:

Il a une rapidité de mouvement hors-norm. Lui, pourrait bouger normalment qu'aux yeux des êtres ''mortels'' il serait d'une rapidité inhumaine. Un charme vampirique est né le même jour ou il en devient "Un", mais il en use seulement sur ses victimes, il ce refusera toujours de l'user pour amadouer les jeunes femmes et les gagnés ainsi, non, il prefere, si un jour il sait réaimer, ce faire aimer tel qu'il est...sans vraiment révélé son gout particulier pour le sang. Mais les vrais pouvoirs qu'il possède, sont celui d'empathie et de telepathie...il sait en cela a quoi vous pensez et ce que vous ressentez...la plupart du temps votre peur est un delice pour lui! Comme tout bon vampire, les blessure mineurs guerissent après un certains temps mais cela ne signifie pas qu'il ne ressent pas la douleur! (description de pouvoirs plus bas (onde de choque (sang) et acceleration temporel))

Onde de choque: (sang) Tout mammifere possedant le sang chaud, Maurgan peut user contre eux une copie de l'attaque onde de choque, sauf qu'il ne les repousses pas grace a une onde invisible, mais apres concentration, peut se focaliser sur le sang meme de ses victimes et les eloignes violament de lui, cela ne eur procure aucun degat apparant, mais l'impact si. Maurgan n'utilise rarement ce pouvoir, qu'en cas de besoin car si il ne se sens pas menacer, il ne verrait pas pourquoi il aurait a s'en servir.





Histoire :

------------------------------------première partie (la vie)-----------------------------------

Maurgan était un fils d'un noble seigneur et de sa femme Elmia. Il était inévitable, que la ''bonne famille'' éleve leur fils dans la richesse et même la luxure! Le fils apprit a aimer sa vie ainsi, et ne ce posait pas de question sur le reste du monde, il avait tout! il était instruit, savait ce battre a l'épée grace a l'éducation d'un maitre d'arme engager par son père, il était riche et il avait une famille de reputation, quoi demander de plus!? Cela le rendit alors Égotiste, ne pensant qu'à lui même ou au besoins financier de sa chère famille.

Il avait toujours vecu parmis les nobles, ne s'occupant que de ca petite personne, mais tous cela changea brutalement. Comment? Avec la venue de deux êtres distinct en tout point, mais qui changea le cours de son existence. Il rencontra l'un de ces fameux personnages un soir ou il avait du faire halte chez un fabriquant de tissue, il avait désiré des draps de soie pour sa mère souffrante d'une maladie soit disant ''incurable''. En revenant du marchand qui a son grand damn avait fermé bouthique, Maurgan quelque peu frustrer de ce déplacement inutile, ne faisant attention a rien, percutan de plein fouet une jeune dame. La malheureuse était tomber, mais lui était resté debout, seulement étourdit et perdu. Il allait dire sa facon de penser a cette impertinente quant il croisa ses yeux, de vrai perle sur se visage de poupé de porcelaine. Il resta bouche- bée, tandis que la jeune femme bredouillait des escuses, que lui n'entendait pas.

- Milles escuse mon seigneur, j'aurais dut surveiller chacun de mes pas, je crois que le couché du soleil ma fasciné une foie de plus...Pardonnez moi.

Maurgan ne repondait pas, il ne faisait que fixer ses yeux de perles, une ange ce tenait devant lui, enfin cet ainsi qu'il la decrivait en lui même. Sans qu'il n'eut dit que cela n'était pas si grave, sans n'avoir put lui demander son prenom, elle partie le saluant de la main et s'escusant a nouveau de sa maladresse. Sir Cain resta silencieux un long moment, sans savoir comment reagir, toujours hypnotiser par la silhouette et les yeux de perle de cette femme angelique.

Les jours passèrent, ou Maurgan entra dans un mutisme insasiable, repensant a elle a chaque seconde de son existence, il en était si obcédé qu'il en oubliat la maladie de sa mère et quant elle trépassa, il ne vint même pas aux funérailles. Trop obcédé par cette femme, ou ce sentant trop coupable pour mettre les pieds la bas? peu importait, ce soir là, seul et assis sur son balcon a sa fenêtre, il fit une rencontre, qu'il aurait de tout son coeur, put ce passé.

Dans l'ombre ce tapissait une presence peu desirable, si invisible aux yeux de Cain, qu'il ne le remarqua même pas. Si il s'en rendit compte, il était trop tard, deux bras enlacèrent sa taille, tel un amant enlacant sa maitresse, et le souffle chaud d'un inconnu ce fit sentir sur son coup. Maurgan fut prit de frisson mais aussi d'une envie de voire le visage de cet intru, de celui qui osait prendre plaisir a le concidéré comme un ''ami'' intime. Il n'eut pas le temps de ce retourner, que des dents effleurèrent sa gorge, sans pénetré sa chaire. La chaire de poule le gagna rapidement, puis un doigt pressa ses lèvres lui intimant le silence et une voie melodieuse et rafiner s'éleva du néant.

- Je peux vous donnez la paix, enlevez la souffrance de la mort de votre coeur, mais pour cela, je demande votre monde, cet argent, cette luxure que vous aimez tan!..

Un simple ''oui'' aurait suffit a cela, mais Maurgan etait paraliser par la peur, un remède contre la peur de mourrire? Cela existait-il réellement? Le jeune homme fut brutalement projeter puis retenue, il était a deux doigts de tomber du balcon, et par son collet de veston, un homme, élégant, mince et gracieux, mais aussi blanc que la mort, souriait le retenant.

- Alors chère Cain? Vous avez choisit? vous savez mon cher, il me serait très déplaisant, de tué un si bel homme que vous!

Il y avait une pointe d'hypocrisie dans sa voie, mais Maurgan, trop perturbé, trop terroriser de mourrire hocha de la tête de facon affirmative, oui, il preferait posséder le secret contre la mort que de perdre justement la vie et de la connaitre de près! Un sourire sournois avait alors éclairé le visage angelique et a la foie cruel de son agresseur, ce dernier le tira sur le balcon, puis l'emprisona dans ses bras. " surtou, quoi que vous ressentez, laissé vous guider...ne craignez rien, ce n'est qu'une nouvelle vie..." Lui avait-il murmuré a l'oreille mysterieusement. Cet alors, qu'il enfonca ses cannines dans la gorge de Maurgan. Le jeune homme se sentait faiblire de plus en plus et tenta de ce débattre, mais le vampire le tenait si fortement contre lui. L'être anormal, buvait encore et encore, sentant le coeur de sa victime battre aux même rythme que le sien, sentant leur être fusioner durant un moment, cela était toujours un vrai plaisir de vider un être de son essence vital, mais ce jour la, il devrai en faire plus qu'une carcasse sans âme! Puis, sentant la vie le quitter, sechement, le vampire le relacha, laissant tomber le corps presque inconscient de Cain sur le sol. Ce dernier sentait une atroce douleur le subjuguer et, trop faible pour bouger, il resta immobile, en proie a la mort. Cet alors que le ''fantome humain'' , ce pencha vers lui, d'un geste elegant, il saisit son coups par derrière le soulevant d'un bras, puis leva son poignet droit, libre, et enfonca ses cannines dans sa propre chaire. Aussitot, un flot de sang en jaillit, et il soutenue Maurgan, lui ordonnant du regard de boire le liquide vital.

Celui-ci, s'executa avec une mine d'abord de degout puis de desir insoutenable. Il but, encore, encore et encore, sans vouloir s'arreter. '' Ca suffit!'' lui ordonna le vampire, mais Maurgan ne l'entendit pas, il aimait boire, encore, ce revigorer de ce liquide rouge, sentant vibré en lui le coeur du vampire a un rythme accéléré, sentir la chaleur, envahir son corps soudainement froid. Le vampire, ce debattti et retira finalement son poignet a l'homme devant lui. Ce dernier avait reprit des forces, et asssi sur le sol, déconfit, l'observait avec desarois. "encore' pensa t'il. Mais L'être a la peau blanche disparut, le laissant penaud. Mais un murmure s'eleva du neant. '' ne chassez et vivez que la nuit, la simple vue du soleil vous tuerez sur le champ!'' Ce fut là, et seulement là, que sir Cain ce rendit compte de l'erreur qu'il venait de comettre.
Ce soir la, il profita de son dernier coucher de soleil, regretant son choix, peut-etre ne pouvait-il pas mourire, mais maintenant, il ne possedait plus rien, et le jour lui etait maintenant interdit.

Les semaine suivantes, vivant dans une chambre miteuse d'un auberge, Sir Cain avait du tué, pour ce nourrire. Il chassait des hommes, des femmes, mais toujours des personnes sans familles, c'elles dont ont ignoraient l'existence et que l'ont ne pleurerait pas. Il buvait juste asser pour ce rassasier, sans exagéré, une victime a chaque nuit, s'était ainsi. Il ne possedait plus rien, le proprietaire de l'auberge lui faisait credit, mais Maurgan Cain ne s'en pleignit pas, sa vie ne pouvait pas aller plus mal...en quelque sorte il eut a la foie raison et tord sur ce principe, car les choses s'ameliorèrent pour un temps, mais empirèrent quelque temps après.

Autour d'un feu, ou plusieur femme, guerisseuse s'occupaient de soigner des orphelins ou sans-abrits, Sir Cain rodaient, les observants, prêt a bondir sur le premier a s'éloigner trop des autres, et ainsi ce rassasier. Il attendit, tapis dans l'ombre, au moins quelques heures, sans bouger, il possedait une patiente sans limites. Puis, l'une des guerisseuse s'éloigna du groupe et fit ses aurevoirs aux autres, Maurgan vit alors sa chance et ce faufila sous le manteau de la nuit jusqu'à sa futur victime. C'elle-ci distraite, ne remarqua pas le danger qui planait sur elle et quant une etreinte ce fit sentir sur ses hanches, elle sursauta et ce retourna vivement, là, aussi surpris quelle, Maurgan tressaillit et tomba sur le sol, assis.

- Vous....
mumrura t'il ébahit par cette nouvelle rencontre. Ses Precieuses cannines blanches, brillaient dans cette obscurité et la femme eut un mouvement de recul. Mais Maurgan reprit ses esprits, ce leva avec une agilité hors-norm, puis la retien par la main.

- Non ne partez pas...je vous en pris! Cela fait des semaines, que votre visage, si jolie visage hante mes pensers...je ne savais pas si un jour je vous reverais.

Elle parut hésiter, puis elle essaya de replacer cet homme en mémoire. Cela lui prit un certain temps puis les souvenirs lui revinrent. Oui, elle ce rappelait de lui, s'était le jour, le premier ou les dieux l'avaient envoyer veiller sur Rubis, elle, une jeune maitre-magicienne. Mais ce jour là, l'homme avait plus de couleur qu'il en avait a l'instant, il n'était pas blanc comme la neige! Puis soudainement, elle rougit, comme si elle venait d'entendre ses paroles. Elle ne libera pas sa main de son etreinte...la sienne etait si froide!

- Je vous en pris...restez...Je, je suis Maurgan, Maurgan Cain mais vous pouvez m'appeler comme bon vous sembleras...et v...

- Hanrielle, le devanca la femme. Je m'appel juste Hanrielle.

- Un si jolie prenom...Hanrielle...

Il avait répétter le prenom avec un tel delice, prononcant chacune des syllabes comme s'il ne desirait pas les oubliers, comme si il desirait les gravers dans sa memoire, dans son coeur qui battait si rapidement en cet instant. Elle dut s'en rendre compte, car de sa main libre, elle alla la placer sur le torse de l'homme à l'endroit exacte du coeur. Puis leurs yeux ne ce lachèrent pas du regard, Cain respirait difficilement, comme si il faisait un effort surhumain pour ne pas la mordre et la tué, la vider de sa vie. Elle, elle l'observait, regardant ses yeux si claire, sans relache. Soudainement, Hanrielle ce leva sur la pointe des pieds, il faisait une bonne tête de plus quelle, et elle alla déposer un leger baiser sur ses lèvres froides. De ce baiser, naquit une nouvelle passion pour ses deux êtres, un nouveaiu sentiment, l'amour.

Ne pouvant procréé, ayant un corps mort, avec l'accord de la femme, ignorant son statu de maitre-magiciene, ils adoptèrent un petit orphelin, un petit garcon qu'ils prenomèrent Asiek, il fut transformer par le père, qui ne desirait pas être seul dans sa vie nocturne. La femme, accepta cela. Ils avaient une vie familliale parfaite, jusqu'aux jours ou, au lieu d'apporter la nourriture ''humaine '', ou ''animal'' a Asiek, Maurgan l'amena chasser avec lui. Cela donna comme resulta qu'il passa plus de temps avec son ''fils'' qu'avec Hanrielle qui délaissé ce senti jalouse, cruellement jalouse! Et sous l'efffet de la jalousie nous faisons parfois, des actes iréparable...malheureusement pour sir Cain, 2 desastres arrivèrent de plus pour lui.

Le père et le fils, dormait le jour et chassait la nuit, Hanrielle s'habituait rapidement a ce mode de vie, et savait que la lueur du jour pouvait les tués, mais ce jour la, elle decida que de partager Maurgan était assez! Un matin, elle reveilla Asiek, et l'amena avec elle dans le petit salon, l'aire etait frais et les fenêtres fermé. Le jour était levé, la femme decida alors d'inviter son fils, faire une promenade avec elle.

- Mais mère , il fait jour...je ne peux sortir...

La femme l'avait regarder avec un sourire et avait poser une main sur son epaule.

- N'écoute pas ce que ta dit ton père, tu en as le droit, tu en as le pouvoir, sinon pourquoi moi pourais-je ainsi me balader jour et nuit?

Le petit ceda, comment resister a sa mère et a ses belles paroles? Ce fut alors, que cruel elle ouvrit la porte et jetta Asiek a l'exterieur. Les cris d'agonnies du petit ce firent alors entendre a l'interieur, tandis que les paysans et villageois regardaient le scène d'un petit garcon ce reduisant en cendre et hurlant de souffrance.

- Mère...mère...!

Pleurait-il, mais cette dernière ne repondait pas, et quant les cris de desespoirs ce turent elle decida d'informer la mort de leur fils a son amant, mais des quel ce retourna, elle ce retrouva face a face avec Maurgan, qui, la regardait autan avec haine que repugnance. Il savait tout! comment étaisse possible!? La maitre-magicienne ignorait que son amant possedait le don d'empathie, et qu'ainsi il pouvait savoir l'anxiété et le stresse ainsi que la jalousie qui emanait de cette femme.

- Pourquoi avoir fait cela!

Tonna t'il ses yeux verts, si doux en habitude rempli de desir sadique et haineux. il marcha vers elle, qui reculait instinctivement, il frappait et renversait tous sur son passage, aveugler par la haine, son fils...son petit tresor...Puis, il aggripa la femme a la gorge la soulevant de terre. Il ne voyait pas ou sa propre rage le menerait, et dans un acte irreflechis, il enfonca ses cannines dans la chaire tendre de son coup, et ce mit a aspiré le sang, si chaud et delicieux de Hanrielle. Il senti une nouvelle foie le coeur, leur être fusioner, mais il relacha soudainement le corps de la maitre-magicienne sur le sol, ce rendant compte de ce qu'il faisait, il s'agenouilla près du corps, encore vivant de Hanrielle et la serra contre lui. Des larmes blanches coulèrent sur ses joues.

- Non...Hanrielle...ma belle, mon ange, ne pars pas, pardonne moi je...je ne savais pas...

il eclata en sanglot, Hanrielle, dont l'energie etait très faible, l'observait de ses yeux mi-clos. Et caressa sa joue d'un revers de la main.

- Non, c'est moi, c'est moi qui ait tout gaché...pardonne moi et accepte mon present...

Sa voie ce tut, puis son corps ce dematerialisa, elle etait retourner auprès des dieux. Laissant Maurgan Cain dans un silence et tristesse infinie. Une rage, une haine venait de naitre dans son coeur, une haine contre tout ce qui representait vie, beauté et joie. Les portes s'ouvrirent brutalement, il ce trouvait dans le cadre de celui-ci, au grand jour! Le present de Hanrielle, l'avez-vous deviner? Celui de vivre au jour le jour! et c'est ainsi, l'âme et le coeur rageur, qu'il disparut aux yeux des gens, faisant sa propre quête de sang, de pleur et de sanglot.


Dernière édition par sir m. cain le Sam 5 Déc 2009 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sir m. cain

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Âge : 26
Maître : non.....

MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Sam 5 Déc 2009 - 21:33

---------------------------------------2eme partie (la pluie)--------------------------------
De village en village, de royaume en royaume, certains affirment qu'une maladie, une fièvre auraient frapper mysterieusement des habitants, dont ont ne faisaient que retrouver le corps mort, pâle et déssecher. La véritée, était pourtant plus qu'une maladie, oui, s'était bien la fièvre, mais la fièvre de sang, de larme et de cris que provoquait la haine de Maurgan Cain! Il ne tuait plus seulement pour ce nourrire, mais aussi pour ce venger, venger de cet humanité qu'il avait perdu autrefoie, sans avoir, réellement eut le choix!

Sa haine ne faisait que grandir, que devenir ténèbre et néant, jamais un sourire, franc, n'étira ses lèvres durant des années, un siècle pour être plus precis! Un soir, dans une vieille auberge, blanc comme la mort et jeux de carte en main, il s'amusait de voir avec quelle facilité il réussissait a vaincre ses adversaires. Il riait, ironiquement, car les perdants ne perdaient pas seulement leur honneur, mais aussi leur vie! C'est ainsi que parfois il piegait ses victimes futur, en les defiants dans une quelqu'onque discipline, en les vainquants et en reclamant son dut. Mais ce soir là, il comprit que même si le jour lui était dorénavant permis, il possedait un nouvel adversaire, un nouveau maux pour le remplacer.

- Maurgan?..

en entendant son prénom, qu'il oublia avec le temps, il releva la tête et observa les environs, c'est la qu'il la vit! Elle! Hanrielle ce tenait là, debout devant sa table, le devisageant avec gentillesse, des larmes lui montèrent aux yeux tandis que les mains du vampires cherchèrent désespérément a cueillir les siennes. Cela fut en vain car c'est le vide qu'il rencontra, ce même vide qui regnait dans son âme et son coeur. Mais pourtant, elle le regardait, sans ce soucier de sa douleur, de ce dechirement que provoquait sa présence et l'impuissance ressenti de ne pas pouvoir la toucher.

- Hanrielle mais....que...

Elle lui incita le silence, puis eclata de rire. Enfin, l'apparition ce dirigea vers la porte et sorti. La tempête faisait rage a l'exterieur et la revoir fit craindre a Maurgan de la perdre a nouveau. Une foie quelle disparut sous la pluie, il ce leva d'un bond de sa chaise, prit le chapeau de l'un des riches ''voyou'' qu'il venait de dépouillé, puis parti a grande enjamber vers l'exterieur. '' vien Maurgan, vien voire comme il fait beau!'' Cette voie retentissait en lui, comme une obcession opressante, il devait la suivre! Il rêvait de pouvoir la serrer a nouveau contre lui! S'escuser mille foie de ce qu'il avait fait, tout oublier et la couvrir de petit baiser et de geste attentioner! alors il sorti, sous la pluie, ignorant le danger qu'il risquait en ce moment. La pluie tombait sans arrêts, il ne voyait rien, rien a 5 mètre de lui, il allait désespéré, puis la douleur le saisit, une douleur si atroce qu'il est impossible de la décrire! Plus la pluie atteignait sa peau nue sous ses vêtements, plus la douleur ce faisaient sentir. Il fit rapidement le lien, mais il ne lacherait pas il desirait tan revoir le minoie de sa femme, l'enlacer de ses bras et l'entendre dire que tout ce temps elle s'était ennuyer de lui. Mais cela était impossible, elle avait disparut a nouveau! Sous cette tempête! Atroce douleur lui rongeant l'âme, plus cruel que l'acide qui rongeait sa chaire a l'instant, pourquoi lui avoir fait cela? L'avoir amener ainsi dans ce piège, pour ensuite disparaitre a jamais? Trop souffrant, autant physiquement que moralement, il revint a l'auberge, trop faible, il tomba sur le plancher froid, dès les portes ouvertes. Ont le tira a l'interieur, le silence s'était fit, tous regardaient, étrangement, cet homme déchiré, dont la peau était brulé et qu'à certains endroits ont pouvaits apercevoir les muscles souffrants. L'eau etait devenu un ennemi plus difficil a éviter que le soleil, Hanrielle lui avait peut-être permis de vivre au grand jour, mais elle l'avait aussi damné, l'empechant de savouré la vue de la rosé fraiche, de la pluie fine et de l'ocean dont les vagues venaient mourrires a ses pieds...C'est a cet instant qu'il conclu que son amour pour elle était aveugle, qu'il pourrait tout lui pardonner sans jamais s'en offenser, ce frustrer contre elle, il avait besoin de cet femme, de cet amour unique qu'il avait eut dans toutes son existences. Hanrielle le detestait, il en était conscient, mais il lui était impossible de lui en vouloir, impossible d'admettre que son doux minoie pouvait représenter ainsi traitrise et mascarade! Ces ce jour là, ce jour de tempête, qu'il comprit qu'il serait a jamais lié avec la mort.

Des mois avaient alors passé, Maurgan Cain faisait toujours son règne tenebreux de sang dans l'inconnu, cherchant quelque chose que lui même ignorait la raison. Chassant, venant tous juste de vider une fillette de sa vie, une voie retenti, en faite ce fut deux voies..

- Je ne savais pas que le bon seigneur Maurgan Cain, un jour deviendrait un loup a craindre!
- Arrête de l'embêter Demian, tu sais très bien qu'il est innofensif, il ne s'en prend qu'aux femmes et aux enfants pas vrai mon amour?

Sir Cain ce retourna, faisant face autan a Hanrielle qu'à ce cauchemard qui, il y a deja un siecles de cela, lui avait arracher ce qu'il avait de plus precieux contre sa richesse. Ce dénommer Demian l'observait de ses yeux d'ambre. Il avait une beauté mysterieuse qui poussait les gens a lui faire confiance aveuglement, mais ce qui tuait Maurgan en silence fut le regard cruel que lui offrit Hanrielle. Sa voie sifflante et dur, comment pouvait-elle le traiter de la sorte? Elle, le doux ange de ses rêves!?

- Alors la vit de rats te plait? tu sais, il ma prit un temps fou a m'y faire moi, j'espère que les cris de tes victimes ne t'indisfaire pas!?

Demian éclata d'un rire noire, comme si la mine déconfite de son ancienne victime l'amusait. Hanrielle ce joignit a lui, et comble de l'horreur, le vampire entoura la taille de la femme et l'attira contre lui, cette dernière ce laissant faire de bon gré. Ce spectacle eut l'effet d'un coup de poignard dans le coeur de Maurgan, comment...pourquoi!?


- Oh, je vois quelle ne ta pas encore dit! Après ton excès de rage, j'ai recueillit cet ange nofragère et je m'en suis occuper de bon gré! Après tout, rien de mieu que de dormir dans les bras d'une femme après une dur nuit, pas vrai ma belle?

- Tu vois Maurgan, je me suis venger de toi, venger de cet amour que tu partagais avec notre, non, ton fils! Cet amour qui était plus puissant que le notre! Alors je t'ais offert un présent après cette faible perte, mais je me suis aussi venger de toi en te privant des choses que tu aimais, de la mer, de la roser...de la pluie! Dans tout les coups je suis gagnantes!

.......puis vint l'oublié....un gouffre, il ne ce rappel pas encore de tout les detailes, mais leur discution dura encore quelques instants, et quant elle fut terminer, seul a nouveau, il ne fut plus jamais le même. Certe le sang le faisait vivre, mais c'est en homme briser, confus et rageur qu'il vivait desormait....

-------------------------------3eme partie (la folie...trahit!)-----------------------------------Comment definir la douleur, elle même, qui fait vivre un être, cet douleur dont on base parfois une vie, une eternité sur celle-ci, c'est ainsi qu'il etait, brisé au point de ne plus savoir si sa vie était douleur ou si la douleur était sa vie. Souvent, dans une crypte vide et abandonner, terrer solitaire, il marmonait les même paroles, repetant toujours et encore le même scenario en lui, cette même peur, illusion qu'il superposait a son regard sans cesse.

- Hanrielle, douce Hanrielle, bel ange, mon ange! Pourquoi belle Hanrielle, pourquoi ainsi!? Ma douce, ma belle, mon ange Hanrielle, tu es ma vie, douce Hanrielle revient moi je t'en suppli!..

Dément ont le croyait de ce fait. Ceux qui croisaient sa route le prenait pour fou et prenait même pitier de lui. De ce fait, il cessa de ce nourrire, même si le besoin de sang le tiraillait, même si la mort pouvait l'appeler, il riait, riait de cette stupide existence incipide, qui encore et encore ce repetait. Traquer, Tuer, Rire! Rire de quoi? Rire de la faiblesse humaine, de cette faiblesse qui etait la sienne, toujours vivant dans la damnation, il etait fou, fou d'être ainsi condamné par egotiste, son egoisme et sa convoitise de l'immortalité. en ce jour, il aurait offert n'importe quoi, pour redevenir ce qu'il avait autrefoie été: Sir Cain, fils de bonne famille, un avenir riche et glorieux l'attendant. Mais non! Non il avait tout gaché! Du debut jusqu'à la fin! Ce pourquoi il en payait maintenan tle prix, ce prix de desespoir et de douleur, de terreur. En etait-il fini du vampire cruel et sans passion, tuant pour ce venger de la vie? Resterait-il a jamais cette carcasse vide, dans un gouffre de peine?

Les années passèrent alors, dans le royaume de Cristal, ou il avait maintenant élue domicil. Il était simple pour lui de ce faire passé pour un simple mendiant, un robineux demandant potence et gite, même si malgré sa folie evidente, il s'amusait a ce servir lui même a la gorge de ses bienfaiteurs. Dans le caveaux d'un vieu temple, étant inconnu de présence par les prêtres. Dans la plus total obscuritée, il priait tous les dieux, une petite croix en main, implorant leur pardon...il n'avait plus aucun moyen, d'après lui de retrouver la joie, mais l'avait-il seulement déja connu?
Il ce mit alors a crié des blasphème a ceux qui auraoient du l'épauler depuis le debut mais qui avait toujours ''ignoré'' ses prières silencieuse.

- Ou est donc votre coeur! Ou ce trouve votre âme, votre coeur et ma foie!? Vous avez tout perdu dieux perfides et il est temps pour moi de ne croire qu'en moi même! De me faire moi même, dieux de ma personne!

Il eclata d'un rire dementiel, hysterique, et, assis, il tomba sur le dos riant toujours aux eclats et jetant au loin la petite croix de bois. Il riait toujours, comme si le simple fait de croire en quelque chose était iréaliste. Il passa aors ses mains dans sa chevelure noire et regarda le sol, comme si il était absorber par les moindres fentes du planchers de pierres, occupé à en détaillé la moindre petite partie. Puis une certaine luciditée lui revient, une larme blanche roula alors sur sa joue et toucha le sol froid, aussi glacer que son coeur maintenant.

- pourquoi...

Mumura t'il alors a mie-voie, d'une voie si basse, mais si melodieuse, que quelqu'un n'aurait pas crut que le dément et la personne songeuse aurait été la même . Puis il leva la tête vers l'unique fenêtre, une petite ouverture, qui laissait passer quelques rayons du soleil. Il avait crut avoir entendu des bruits, lointain mais qui ce dirigeait vers lui...** impossible, pensa t'il, personne ne sait que je suis ici! Personne ne me connait de plus...** Mais son regard balaya tout de même les moindres recoins de son refuge, comme si il eut craint un changement brutal dans son petit équilibre de sanglots et de melancolie.

- Je veux seulement te parler, ne monte pas sur tes grands chevaux!

Cette voie était a la foie rieuse, riant de sa détresse mais aussi, une petite pointe d'inquietude raisonait, comme si, quelque chose allait arrivé. Maurgan ne broncha pas, et observa la silhouette tapis dans l'ombre qui ce detachait peu a peu de cette obscurité pour venir ce tenir dans le peu de lumière de l'endroit discornu. Une foie le visage dévoilé, Sir Cain sorti les crocs, prêts a bondir mais Demian lui offrit un sourire triste et déconcertant.

- Elle c'est joué de nous deux, mon pauvre ami...mais cela n'est pas le but de ma visite.

Il ne dit mot. Le vampire observait l'intru sans rien dire mais un seul mot retentissait sans cesse dans son esprit. ** Trahison, Trahison, TRAHISON!** Encore et toujours ce mot, obcedant et blessant. Il ce repetait le même refrain depuis 45 ans maintenant!

- Tu sais, je voulais ta fortune, mais je ne peux pas transformer n'importe qui, cela serait une honte pour notre race, de savoir que des ''batards'' bafouait notre honneur d'ètre eternel! Donc, nous ne pouvions pas donner l'immortalité a n'importe qui! Les enfants sont immediatement rejetter, trop faible et trop sensible, tué ne serait pas dans leur mesure! Et si encore elle l'était, resté un enfant a jamais est pires que d'être affamer! Mais toi...tu étais différent, je t'épiais déja depuis des années, toi et ta petite famille et à l'annonce de ta mère mourante je n'ais put faire autrement que de te faire l'un d'entre nous!...Mais il y a un hique...


Il ce tut, un nouveau sourire cruel, cette foie-ci rayonait sur son visage. Il tournait maintenant autour de Maurgan, en ricanant interieurment. Mais Cain ne réagissait pas, il restait sans voie, comme si son esprit venait tout juste d'enregistrer cette information et qu,il attendait avec impatience la suite. Dans les paroles de l'autre vampire, il reconnu l'une de ses erreurs, d'avoir fait un enfant immortel...mais l'erreur était maintenant réparé...

- Tu te pose des question non? Ton coeur bats si vite...je pourrais presque danser sur le rythme de ses battements! Comme cet amusant...des réactions presque..., il ce tourna vers lui avec un regard insensible. Mortel...Tu vois Maurgan, là est ta faiblesse, un coeur humain bats encore dans ta poitrine, j'etais si fier de ta creation...mais je me dois maintenant de réparé mes tords! Hanrielle à déjà payé pour les sien, je m'en suis assuré, il ne reste plus que toi cher Maurgan, Sir Cain, cet ancien fils de riche qui aujourd'hui regarde son bourreau lui dicter son épitaphe! Tu es unique...et le sera toujours!

** Trahison, Trahison, TRAHISON!** Ces mots raisonèrent au même moment ou Demian ce jetta sur sa cible. Sir Cain réagit prompement, comme si de simple penser, un simple mot, l'auraient fait sortir de sa transe, de cette folie qui l'enferme dans un mutisme complet depuis tan d'années...

Il y avait eut d'abord sa mère, qui lui avait juré de ne jamais mourrire, puis Hanrielle qui avait tué leur fils, puis l'avait encore une foie trahit pour cet homme à qui elle avait fait subir le même sort. Mais dont elle avait payé le prix! Mais maintenant il y avait lui, Demian, qui passait aux avoeux, s'était une trahison plus fortes que les autres, pour l'unique raison que celui qui lui avait donner l'immortalité, decidait de la reprendre, et cela, jamais il ne l'accepterait! Cet assaut ce passa si rapidement, qu'il en a encore de la difficulté à en décrire les actes en entier. Mais la chose la plus importante a retenir, c'est qu'à la fin, couvert de sang, ayant un corps sans tête a ses pieds et le crâne dans l'une des mains. Un regard sauvage et animal, les cheveux long en broussaille et une respiration altante. Il lecha le sang delicieusement esquis sur ses lèvres blanches et sourrit carnassieusement.

- Pourquoi...

Cette foie Cain avait pronnoncer ce mot avec ravissement, ce meurtre avait ravivé une rage animal en lui, une ambition aigue, sadique et carnassier. Il avait dit ce mot, ce delectant de chacune des syllabes et ce riant de la dépouilles a se spieds...il disait enfin adieux a son coeur humain, le crime de tué celui qui l'avait créé était le plus immonde parmis les vampires. Oui, il avait trouvé cette sensation de meurtre d'immortel d'une jouissance inouie! Il sentait toujours la sensation de delice et d'orgasme dans ses veines en ayant but tout le sang de cet ancien vampire. Il lacha finalement le crâne, ce tourna vers la lumière puis emit un cri strident, si strident qu'il aurait rendu sourd des gens, ayant été en sa compagnie. Puis il ria, hysteriquement encore une foie.

- Adieux ce coeur humain! Adieux ce refermement...bonjour vous mes nouvelles amantes, bonjour vous folie, meurtre et scandale! Il eclata encore une foie d'un rire presque inhumain, d'un rire dementiel, puis reprit de plus belle, après avoir jetter un regard dedaigneux aux cadavres a ses pieds. Oui, Demian, je suis unique et le serais toujours...par conrte toi! Il assena un coup de botte au cadavre. Toi, tu retourne dans l'oubli...et moi je commence a vivre!

il partit, sans plus ni moin, disparaissant dans l'ombre et de la comunautée humaine a jamais. Son coeur était noire a jamais, un ennemi aux yeux de tous, autan de l'enfer que du ciel, il resterait a jamais indépendant des autres, servant ses propres interêts d'abord. Et allant ce servir a la gorge des humains, des elfes etc... ainsi que des autres vampires qui foule ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sir m. cain

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Âge : 26
Maître : non.....

MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Sam 5 Déc 2009 - 21:34

--------------------------------4eme partie (le labyrinthe )------------------------------
Avez-vous déjà souhaiter a un miracle!? Que votre plus grand souhait ce realise, même si cela semble impossible et peu probable? Que ce soit de controler une nation, de créé une nouvelle espèce ou de possédé une nouvelle puissance inégaler!? Tous nous rêvons de quelques chose en particulier et ce sont ces desires silencieux qui craient le Labyrinthe des Songes. Ceux et c'elles, élues, qui peuvent y entré, son confronter a plusieurs épreuves et peuvent de ce fait trouvé grace a un guide, le bon chemin jusqu'à leur desir, ce miracle tan espéré! Mais, ce Labyrinthe, aparait dans une dimension, et n'y revient jamais après y avoir déjà mis les pieds, jusqu'à ce qu'un certains nombres de personnes réussissent ses épreuves, mais un seul peut accédé a la récompense final! Des centaines peuvent y entré, mais il y aura un seul et unique vainqueur au bout du chemin! Les autres, seront confronter a leur guide, le même en chanque cas mais qui prend aux yeux de la personne, une toute autre apparence, l'apparence de l'être qui lui est le plus cher...si il y en à une biensur...sinon il verra le visage de cet être aussi, detruit qu'il l'est déjà.

Le Labirynthe des Songes, a été forgé par une larme d'une déesse en attente du retour de son fils Immortel, perdu dans une acalmie de tunel souterain...un labyrinthe! La déesse attendis, encore te encore, mais sans aide, sans guide pour l'aider a traverser, monstres, enigmes et autres, son fils fini par perir dans ces tunels, seul temoins de son désespoir. Alors, le jour ou le Labyrinthe des songes prit vit, certains crurent a une vengance personel de la déesse, le croyant maudit, croyant devoir subir les mêmes souffrances que son defunt fils. Que la récompense a la fin n'était qu'une chimère! D'autre le crut bénit, envoyer pour les aiders a survivre aux épreuves de leur vie, a surmonter l'insurmontable! Comme si la déesse les aidaient, ainsi essayant ce racheté auprès de son ancien fils, de ne pas avoir put le guider elle même!

Mais dès sa construction, cela commenca a dérailler. Plusieurs personnes entrèrent dans le labyrinthe et s'y égarèrent, ignorant les paroles sage de la déesse qui ne pouvait s'occuper de tout a la foie. Certains desirait le pouvoir et la puissance, d'autre la paix ou le retour d'un être perdu! Tous esperaient que leur rêve ce réalise, mais l'incapacitéde la déesse a tous géré, les fits s'égaré et ce perdre a jamais dans ce dernier.

De là, un premier gardien fut créé. Qui des sa naissance, dès sa vrai vie commencer, il aurait un tel desire de vivre malgré la mort en lui, qu'il pourrait guider autant les personnes sombres que les êtres voué a la justice! Il trouverait en ces lieux, des gens, qui ressentiraient les mêmes souffrances, les mêmes craintes, ou encore les même desirs que lui. Il serait le guide, le juge, celui qui mettrait les gens a l'épreuves, celui qui decidera si il emprunte le bon chemin ou non. Si il doit aller a gauche ou a droite! Par le souffle de la déesse ils erait guider et lui seule deciderait, à l'heure de l'épreuve final, qui regroupe plusieurs des ''pions'' du jeux, qui réussiras, qui aura comprit!

Maurgan Cain, ce retrouva là, par m'égarde comme simple candidat a ce jeux. Ce qu'il désirait? Des reponses, des réponses a ce ''pourquoi'' qui le harcelait tan! Ce jour là, errant, il fut le seul, le premier a atteindre le but escompter, mais le guide n'existait pas encore dans ce temps là. C'est un vent froid, qui l'accueillit au centre de ce Labyrinthe et une voie feminine, aussi obcedante que la ''trahison'' en lui. ** Tu cherche un guide pour te tendre la main, mais serais tu capable de la tendre a autruis? Les voirs accomplir certaines chose que tu aurais put accomplir avec l'aide necessaire? Voir reussir les gens ou tu as échoué...tous cela pour une reponse...?** Maurgan ce laissa bercer par ce souffle froid devenu chaud sur son visage. Il avait fermé les yeux sous ce bien être enivrant.

- Oui...pourquoi, dite moi..ce pourquoi...

Un rire cristalin retenti au loin, puis il reprit de pluis belle mais si près de lui, aux creux même de son oreille. Il ouvrit alors les yeux et une jeune femme d'une beaut. hallucinante ce tenait près de lui, souriante, mais cela trahissait la tristesse dans ses grands yeux noires. Ses cheveux bleus ciel flottais autour d'elle, et ses pieds ne touchaient même pas le sol. Elle lui souria a nouveau et lui prit la main.

- Guide ces gens, devient le guide de ce labyrinthe, du Labyrinthe des Songes...tu trouvera sla reponse a ce pourquoi, tu possederas une puissance en ces lieux, mais simplement pour leur propre epreuve. En dehors de cela, tu seras toujours le même, sans plus! Guide les, et tu sauras ce que tu desires savoir!

Savez-vous vraiment ce que représente la solitude? Maurgan Cain la vecu durant presque bientot 3 siecles. Peut-etre inimportant, mais pour cet homme, ou plutot ce vampire quelque peu déranger, la solitude le pesait gravement. Il était enfermé dans son labyrinthe et les seules personnes qu'il pouvait rencontré ou discuter avec, étaient les candidats aux apreuves mais encore une foie, rare sont ceux qui adresse la parole, directement au vrai Maurgan, apres tout, comment aimer votre bourreau? Sir Cain etait melancolique, le mal du pays l'assaillait de plus, pourquoi? Il pouvait certe sortir de ce labyrinthe, rencontré d'autre gens, mais son travail dans le labyrinthe le lui empechait, et retourner a Rubis etait pour lui hors de question!

Mais l'ennui restait! Le vampire arpentait a nouveau les couloirs du labyrinthe, pour la millioniaime foie! Son labyrinthe etait simple, il n'y avait que du sang sur le sol, de grandes flaque de sang, atteignant ses chevilles, il ne faisait que marcher sans cesse a travers cette maré de liquide rouge et poisseux. Il n'en pouvait plus...Il avait peut-etre la puissance d'un dieux en ces lieux, mais cela ne lui donnait pas le pouvoir d'être apprecier des gens. Si au moins son defunt fils etait toujours vivant! Cela lui arrivait parfois de créé des illusions de ce dernier, de les animées a sa guise et de passé des heures a obsérvé se corps inerte et sans vie, ce visage d'enfant si beau et pure! Le vampire soupira en repenssant a ces souvenirs, il n'en pouvait plus! Puis, il lui vint a l'idée de demander clemence a sa déesse, de demander a Amethyse, de lui offrir quelqu'un pour passer l'éternitée avec cette personne ou encore apaiser sa lassitude.

Quant il fit sa requête, la déesse fut presque surprise, comment un être tel que lui reclamait d'elle un être tandis qu'il possedait deja la puissance! De plus, surment il ce lasserait et detruirait sa propre requete! La déesse voyait bien sa lassitude, mais...il y avait des contraintes! Des règles...Alors elle fit avec lui un marché, elle lui offrit une graine de rose, plus Maurgan s'en occuperait, plus ele grandirait et fleurirait. Cela le rendrait digne de confiance pour recevoir ce qu'il desirait. Maurgan ne sut pa sou la planter en premier lieu. Que le sang qui recouvrait le labyrinthe, il craignait que jamais elle ne voie jour, mais il ce dit, apres tout, pourquoi ne pas essayer? Le vampire soupira, jetta la graine de fleur au loin dans le sang, ne pouvant pas réellement creuser, puis attendit, attendit et attendit. Des semaines et des mois s'écoulèrent, mais rien...rien ne ce passa et rien ne poussa, le vampire crut alors a une arnaque.

Ce soir la, ayant abandonner tout espoir, le vampire essayait de dormir, coucher sur le dessus d'un des murs de son labyrinthe. Il regardait le ciel en soupirant et en revant de jours meilleurs. Puis, un bruit distinct ce fit entendre au loin, il sauta de son perchoire et marcha a travers les flaques de sangs precipitament, c'est a ce moment la qu,il apercut la naissance d'une pousse..Une petite pousse...Le sang avait nourri la fleur...Maurgan avait alors esquiver un de ces premiers sourrires francs...Ce soir la, il commenca a s'occuper de la rose...

Plus ses pensers furent sombre, plus les epines ce montrerent tranchante et inevitable. Un veritable piege naturel! Les petales étaient foncer, noire comme son esprit et son coeur. Le vampire ne pretait pas attention a cela. Il ne faisait que s'occuper de la rose, mais plus le temps passait, moins il recevait d'attention de la Déesse, alors il fini par arreter de jouer les botanistes et la fleur ce fanna....tout comme son coeur deja noircit par 3 siecles de vie, de trahisons...et d'abandon...

Amethyse ce rendit compte de cet evenement, et elle decida de lui donner ce qu'il desirait, mais tout comme lui, le coeur, ses petales, ce fanerait de lui....

------------------------------------5eme partie (Mélodie)-----------------------Cela faisait maintenant plus d'un ans que Maurgan n'avait plus de nouvelle de sa très chère déesse. Nig Tham'Re, Hezias, Bowen et Lumdour, tout quatre avait été choisit pour entré dans le labyrinthe dans peu de temps...environ 3 ans?, et il n'avait pas encore eut de nouvelle. Alors, enrager, Maurgan Cain alla a l'endroit ou ce trouvait encore les restes de la rose, mais quant il y arriva, il tomba sur l'inconnue. Elle devait avoir environ 13 ans, nue, la jeune adolescente ce tenait debout, entre les mains les restes de cette rose. Ses cheveux étaient flamboyants, sa peau quelque peu grisatre et ses yeux...si bleu...

Il lui tandis la main, interdit, et sans plus de facon elle alla se refugier dans ses bras. Le vampire les referma sur ce corps si frais et vivant! Jamais il ne pourrait faire de mal a cette enfant...Elle paraissait si effrayer mais si bien en cet instant! Il remercia alors mille foies sa déesse de lui avoir fait ce cadeau. Avec patience, ce soir la, il essaya de comuniquer avec elle, mais comprit quelle ne comprenait qu'a moitier, comment cela était-il possible? Alors cela lui sauta aux yeux: Elle vient a peine de naitre...le coeur de la fleur...

Il la fit alors sa fille unique. Mélodie il l'appela, car chaque foie qu'il la voyait, chaque foie qu'il pouvait embrasser son front ou sa joue, pouvoir caressser ses cheveux, il avait l'impression d'entendre des anges chantés pour lui. Mélodie elle? Elle ne comprenait que peu a peu, Mais la vivacité de son esprit et la puissance magique de Maurgan eurent raison de son esprit enfantin et elle apprit facilement de la sorte. Elle ce sentait bien avec son père, depuis peu, il lui parlait de projet, de chose importante, quand elle ignorait la signification d'un mot, elle lui demandait et il repondait en souriant. Cette jeune fille avait sut agayer les jours du Vampire Cain. En echange, il lui apprenait bien des choses et lui offrait de l'affection.

Mélodie aimait apprendre, mais apprendre sur son père l'effrayait. Le voir boire la vie des gens, le voir sans elle déperir a vue d'oeil, elle s'inquietait autant pour lui que pour elle, et si il decidait de faire d'elle sa prochaine proie? Mélodie venait tout juste d'avoir ses 14 ans, jamais elle n'était sortie a l'exterieur de ce labyrinthe, Maurgan le lui interdisait. Ce soir, elle...voulait conaitre bien des choses...

Marchant a pas de loup dans les couloirs quelle aprenait a connaitre, elle s'approcha de son père, portant ses vêtements riche mais discret que lui avait fournis le vampire. Elle lui sourrit, il lui redonna ce sourire et elle demanda de sa voie etrangler par la peur.

- Pourquoi ne puis-je donc pas sortir père?

Une mine sombre s'afficha sur le visage de Maurgan, la haine naquit dans ses yeux! Quelle etait stupide! Il lui offrait tout, amour, vetement, et tout ces caprices, mais elle desirait le quitter!? Le vampire ce fit brutal, repensant aux trahisons l'ayant assaillit durant bien des siecles il l'attrapa par les poignets ayant un regards animals. Terroriser, Mélodie essaya de ce dégager, mais Maurgan Cain ne voyait rien d'autre.

- Si tu vas la bas, si tu ose sortir tu m'auras trahit! C'est ce que tu veux! Me voir mourrire, me voir souffrir a nouveau! Tu as été créé pour me tenir compagnie pas pour me quitter comme tout les autres! Alors SILENCE!

Les larmes remplirent les yeux bleus de la création divine. Elle eclata en sanglot et s'enfuit, courrant a travers le dédale de couloir, courrant a ne plus vouloir revoir cet homme...Maurgan la regarda partir, il venait de perdre la seule personne qui comptait pour lui en cet instant, sa derniere chance d'être aimer...Le vampire ce senti a nouveau trahit, mais cette foie par lui même...

Il avait fait fuire sa fille, Mélodie, sa belle et douce Mélodie, il avait vue mourrire Asiek, du abandonner Hanrielle et Assassiner Demian...sur qui pouvait dont compter le vampire? Qui pourrait joué franc jeux avec lui!? Maurgan était detruit, plus que jamais, les epreuves du labyrinthes avait commencer, biensur, il s'était lié de confiance avec Nig Tham'Re, la liche ancien empereur noire. Il appreciait le caractere de Hezias, mais encore la...apres laes epreuves plus jamais il ne les reverraient, alors a quoi bon?

Maurgan resta enfermé dans les murs de son labyrinthe, voyant le sang sur le sol s'assecher peu a peu comme son coeur. Cet endroit disparaitrait sous peu puisqu'il allait de dimension en dimension, Maurgan ignora si il aurait sa place la bas, mais il ne desirait pa sle savoir, le vampire n'etaot plus rien, ayant eut un exces de rage il avait fait fuir son tresor...il comprit alors que sa haine envers la vie etait ala foie sa plus grande faiblesse et defaut, les gens l'useraient temporairement pour mieu le jeter, detruisant peu a peu ses espoirs de renouveaux.
puis ses pensers divaguerent vers la folie....cette même folie qui l'avait atteint le soir de la mort de Demian...


------------------------6eme partie (Nastar Cain)----------------------
Vous aurez surment deviné que Maurgan et Nastar Cain son frère ou plutôt de même sang! Cette histoire commence le jour ou Maurgan tua son créateur vampire, Demian, égaré, soif de sang et vengeance, toujours en tête les mêmes mots «trahison, trahison TRAHISON! » Il était parti errer, dans le village de cristal, en proie a une faim insoutenable de sang, de destruction et de haine!

Il n’entendait que les battements des villageois, du bruit sourd et alléchant de leur cœur. Certains si rapide, que danser sur leur rythme aurait été attrayant! Il rodait, cherchant la proie parfaite, peut-être pourrait-il ce faire un esclave de l’un d’entre eux? Un serviteur qui l’idolâtrerait, qui ne le trahirait pas! Cette idée, fugace, passa furtivement dans l’esprit démentiel de Maurgan, qui eut comme a son habitude un sourire cruel. « il serait amusant de prouver sa supériorité… » Pensait-il a cet instant, surveillant de ses yeux verts éclatant, la silhouette immobile d’un homme de 20 ans, lisant un livre portant comme titre : Le secret du sang…

Aussitôt, il sut que sa proie était en vue. Il le forcerait a accepté un présent damné, l’immortalité! Mais cela avait bien sur un prix! Alors des heures durant, Sir Cain, attendit le moment propice pour le traquer, ayant une patience inné, cela ne serait pas un problème! Puis vint le moment, ou l’humain ferma son livre, et parti, à l’écart, cherchant son chemin a travers la foule danse. Ce fut en tournant le coin d’une ruelle, que le jeune homme fut brutalement plaqué au mur, Sir Maurgan le tenant par la gorge, riait presque de la facilité de la situation. Il sorti les crocs par instinct, désirant finir sa sale besogne rapidement, mais la réaction docile et souriante de l’inconnu le stupéfia et le força a le jetter au sol. Un regard noire sur le visage.

-Démentiel est la vie non?…pas plus que la mort n’est-ce pas cher frère?

Cette voie suave et douce lui rappelait vaguement quelque chose, ou plutôt quelqu’un dont le souvenir était encore trop claire dans sa mémoire. Maurgan le força alors a ce relever, le fixant de ses yeux verts, un aire sadique et interrogatif sur le visage. Le second homme éclata alors de rire, ce qui étonna Maurgan qui reconnaissait dans cette hystérie, ça propre folie. C’est alors que le jeune homme tandis son poignet au vampire et en défit la manche, ce que vit Sir Cain le stupéfia, cet homme, cet inconnu était un vampire! Pourquoi n’avait-il donc pas ressenti la présence de la mort en lui? Stupéfait et effrayer a la foie, il lâcha le vampire, ce dernier une foie libéré de cette emprise peu confortable, le fixa de la même façons, d’une façon cynique et folle.

- Tu n’aime pas voir ton propre reflet n’est-ce pas?..Voir dans quel folie tu vis, dans quel pauvreté d’esprit ton âme est en ce moment contrainte!

Maurgan était replié sur lui même. « trahison, trahison, TRAHISON! » Encore cela, pourquoi? Demian l’avait encore une foie trahit même dans sa mort! Il n’avait pas fait de lui l’unique, comme il l’avait prétendu, il avait fait un autre de lui même, une personne peut-être pire même! Un vampire dont la folie pourrait égaler la sienne! Mais qui était cet homme !? Que lui voulait-il au juste? Pourquoi lui avoir montré son appartenance a la race des vampires!? Puis il comprit, il n’avait pas traqué cet homme, c’est lui qui avait attendu qu’il le suive ! Il était tomber dans une mascarade!

Nastar lui riait pour lui même. S’était si simple de piégé Maurgan Cain! Demian avait eut raison en le transformant, en lui disant que ce vampire faisait honte a leur race avec son cœur humain, avec toute ses questions illogique et son ancien amour pour la vie! « que de bêtise tout cela! » pensa t’il en lui souriant carnassieusement.

- Tu aurais aimé être le seul a possédé l’immortalité, espèce de créature égoïste! Oh, j’allais presque oublier, voilà ce qu’est un vrai vampire! Un être égoïste! Un être immortel, un tueur parfait en tout point! Mais toi tu ne connaîtras jamais ce bonheur! Tu es làche et le sera à jamais, amoureux de ton humanité et de ta pute!

C'est à peine si il ne lui avait pas craché au visage sous l'effet de colère en lui...cet entretien ce passa brievement, ou, Nastar, décida de prouver sa puissance en defiant Maurgan. Mais justement, ce dernier accabler ne ce defendit point et fut au sol, gemissant de douleur, tandis que Nastar riait et lui souffla cette dernière phrase:'' je suis ton frère vampire...Nastar...Nastar Cain...souvien toi de ce nom, Humain!''
Il avait désiré insulter Maurgan de la sorte, il savait que ce vampire etait etroitement relié a son humanitée. Quant il disparut dans les tenebres, Maurgan sachant fort bien qu'il le reverraiut un jour, le vampire comprit alors quelle folie meurtriere animait leur race cupide et froide...''du sang pour du sang'' pensa t'il alors tandis qu'il ce relevait difficilement.

Maurgan, assis dans son labyrinthe soupira et passa une main lasse dans sa chevelure de jais. Nastar avait raison, il etait toujours accrocher, pour ne pas dir elié a son humanité passé. Le vampire sauta de son perchoire et senti ses jambes ce dérobé sous lui...le sang commencait a s'épaissirent autour de lui, une nouvelle destination etait prevu pour Sir Cain, un nouveau monde ou uen nouvele vie? Plus de traitre ou de nouveau allié?...Maurgan ne savait pas ce qui l'attendait mais quant le labyrinthe aurait réaparut dans sa nouvelle dimension....fut-il sur d'être loin de tout danger, de Nastar et des autres...

Mais qui peu le dire...Demian?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sir m. cain

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Âge : 26
Maître : non.....

MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Sam 5 Déc 2009 - 21:58

J'AI oublier un petit truc!

Prénom : Nelka
Âge : 18
Où as-tu découvert LK? : par hasard je recherchait jdremeraude^^
Qu'en penses-tu? : que de retour muhahahaha!
As-tu lu et signé le règlement? : biensur
Le code : trouve le cherie^^ oui
Qu'est-ce qui t'a motivé à t'inscrire? : rp=nelka
Comment trouves tu l'ambiance? : interessante
Auras-tu besoin d'une personne pour t'aider? seulement de la patience envers mes fautes de frappe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardec
•The Unf○rgiven•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 383
Âge : 27

Feuille du Personnage
Âge: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Ven 11 Déc 2009 - 14:53

Bon je vais commencer à lire **s'ouvre les veines**. Tu devrais par contre regarder la présentatino par défaut du forum parce qu'il manque des choses dans ta présentation ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardec
•The Unf○rgiven•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 383
Âge : 27

Feuille du Personnage
Âge: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   Sam 12 Déc 2009 - 12:30

Trés belle histoire, personnage intéressant et attachant dans son genre.
Vue que la présentation est de trés bonne qualité je t'accepte mais n'oublies pas de la compléter comme je te l'ai mentionné par mp.

Accepté !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)   

Revenir en haut Aller en bas
 
prince perdu de Rubis (Maurgan Cain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Does Senator Mac Cain have the expertise and the qualities to be President ?
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Rubis, caniche naine abricot, 10 ans -cani seniors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: . Personnages . :: ● Présentations des personnages :: » Royauté & Noblesse-
Sauter vers: