Arriverez-vous à écrire l'histoire à votre façon?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zyn'Rah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zyn'Rah
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge:
Relations:

MessageSujet: Zyn'Rah   Lun 1 Mar 2010 - 16:47

    Informations personnelles

    • Nom :
    • Prénom : Zyn'Rah
    • Royaume natal : Argent
    • Âge : 19 ans
    • Sexe : Féminin
    • Classe de personnage : Princesse de Rubis par alliance - Fugitive


    Informations psychologiques

    • Caractère : [3 lignes minimum] Malgré sa certaine gentillesse et le charme qu’elle dégage, Zyn’Rah n’a rien de la parfaite jeune femme. C’est d’ailleurs plutôt le contraire. Depuis qu’elle est tout jeune, il semblerait qu’elle ait du mal avec les ordres et les règles. Pas qu’elle le fait exprès : elle est plutôt indépendante et refuse de se plier aux exigences des autres. Même les plus hauts gradés, envers qui elle éprouve encore plus de difficulté à obéir. Elle ne se laisse franchement pas marcher sur les pieds et signifie plutôt de façon abrupte quand elle en a marre. Même si elle a un côté de caractère plutôt sauvage, cela ne veut en aucun cas dire qu’elle est une personne au mauvais caractère. Certes, elle réagit souvent fortement mais elle n’est pas pour autant colérique. Elle affiche toujours une mine indifférente, comme si rien ne la touchait. Mais au fond, elle éprouve souvent des élans de compassion, qu’elle ne montre évidement pas. Elle fait très peu confiance aux gens, ceux qui l’a amené à faire ce voyage, disons. Depuis son départ du foyer familiale, elle a appris beaucoup de choses en peu de temps : prendre leçon d'un évènement ou comprendre n'est pas un problème pour Zyn'Rah. De plus, de part des événements du passé, les autres ont perdu toute crédibilité envers elle : toutes ces promesses non tenues, ces déceptions blessantes. Elle a appris à faire comme si de rien n'était et à ne plus croire en ceux qui l'entourent. Pas même sa famille. De plus, même si Zyn ne fait pas souvent confiance aux gens, elle s'attache rapidement. C'est pourquoi elle a décidé de ne se lier avec personne car la souffrance découle souvent d'une relation.
    • Défauts : [3 demandés] Susceptible - Têtue - Sauvage - Imprévisible
    • Qualités : [3 demandées] Calme - Réfléchie - Attentive - Courageuse
    • Aime : Tellement de choses! Se sentir libre, monter à cheval, se baigner, danser sous la pluie, rire, manger, le vent dans ses cheveux, performer, apprendre... Tellement de choses ...
    • N’aime pas : Les hommes, aussi inexplicable soit-il. Avoir peur, fuir, la pression, les ordres, les conventions, la royauté. Sa famille.
    • Point fort : Elle apprend très vite & elle contrôle parfaitement ses dons.
    • Point faible : Corps à corps
    • Peur : D'aimer ...
    • Autre :


    Informations physiques

    • Description physique : Mince et élancée, Zyn'Rah s'est toujours sentie mal à l'aise de susciter tant d'intérêt chez la gent masculine. Elle prennait sa beauté pour un fardeau plus que pour un privilège. Aussi, elle avait toujours tenté de se cacher sous des vêtements amples ou des capes lorsqu'elle était plus jeune. Faisant environ 1m 70, la jeune femme dépassait certes beaucoup de filles de son âge mais sans pour autant paraître comme une géante.
    • Race : Humaine
    • Signe distinctif :
    • Arme : Un poignard, voilà tout.
    • Autre :


    Informations sociales

    • Famille : Ses parents ne lui ont jamais prodigués d'amour et d,affection, ce qui a manqué à une enfant en apprentissage de la vie. Zyn'Rah n'a eu que celles de sa soeur, Idum Omena, pour remplacer l'inattention de ses géniteurs. Aussi, elle écoute plus sa soeur que ses parents ou ses professeurs, car elle a eu la déscance de ne pas l'oublier.
    • Relations : Souvent, les filles qui approchaient Zyn'Rah venaient vers elle seulement pour le ''prestige'' qu'elle apportait. Se tenir avec une fille comme elle attirait toujours l'attention. Sinon, quelques filles avaient vraiment appris à la connaître mais mariage-mari-enfants finissait par prendre toute le temps que ses femmes avaient. Quant aux relations plus étroites avec des hommes, Zyn'Rah n'avait jamais vraiment tenté l'expérience. Le pouvoir que le sexe masculin usait sur les femmes la répugnait ; se plier aux exigences d'un homme ne lui disait rien. Et ensuite, les hommes avaient quelque chose d'effrayant pour une jeune femme. De plus, Zyn ne savait jamais pouruqoi ils venaient la voir. parce qu'elle les intéressait. Ou parce que son corps les intéressait.


    Informations magiques

    • Pouvoirs : Matérialisation d'objets : Zyn peut faire apparaître des objets qu'elle peut tenir dans ses mains seulement.
      Mémoire des objets : En touchant un objet, Zyn peut voir tout ce dont il a été ''témoin''.



    Informations historiques

    • Histoire :
      Venue au monde le premier matin d'un printemps précoce, Zyn'Rah était née dans une famille noble, second enfant d'un père exigeant. Et encore pire, avec des pouvoirs magiques ... Quel effroyable constatation que de voir que leur fille n'était pas normale. Bien que l'on porte un respect totale aux Chevaliers d'Émeraude, dont sa soeur faisait parti, le fait qu'un enfant noble puisse possédé des dons était tabou dans tous les royaumes.

      N'ayant d'autre choix que de faire avec, ses parents la confièrent à une nourrisse qui prit soin d'elle jusqu'à ses 6 ans. Douce et généreuse, un étroit lien s'était formé entre la fillette et sa gouvernante. Mais la Reine, voyant que cette femme n'éduquerait pas bien la Pincesse, la remplaça par une vieille femme sèche et aigrie, qu'elle refusait d'écouter ce qui lui vallait bein des problèmes. Cours de chant, de danse, de maintien, de piano, d'équitation, de langues, de culture, d'histoire. Tout y passa. Et à chaque fois, toute la cour fut étonnée de voir avec quel vitesse elle apprenait et avec quelle grâce elle leur montrait. Voulant savoir ce qui se passerait si elle apprenait aussi la magie, son la plaça sous la tutelle du magicien qui lui appris à contrôler ses dons à la perfection. En un an, tout était acquis.

      À à peine 15 ans, Zyn'Rah savait chanter les jours de grippe, danser même avec cavalier à deux pieds gauches, jouer du piano avec un mal accordé, monter les plus fougueux étalons, marcher et se tenir comme une Reine, parler 7 langues, connaître toutes les cultures de par le monde ainsi que le passé d'Enkidiev et utilser ses dons sans problèmes. Il n'y avait qu'une matière qui lui était inconnu : les armes. Son père refusait fermement qu'elle ne toucha à une seule lame et la sentence aurait été sévère. Bien entendu, préférant mourir plutôt que d'obéir à son père, Zyn'Rah se pratiquait le plus souvent qu'elle pouvait. Mais sans professeur et sans modèle, il était dur d'apprendre seule quand on avait aucune technique. Malgré la souplesse dont elle faisait preuve, ses mouvements à l'épée, la lance et l'arc étaient gauches. Le poignard, ça passait toujours.

      Son père finit par le découvrir et infligea à son indomptable fille la pire des tortures : le mariage. Un jeune prince de Rubis était à marier et l'arragement fut pris en un tour de main, sa beauté digne d'une Reine l'ayant ''aidé'' dans la démarche. Le jour de ses 19 ans, elle irait se marier. Le jour vint plus rapidement qu'elle ne l'eut cru et s'enfuir lui fut impossible. Elle menaça sa mère, frappa les personnes qui tentaient de la contrôler, cracha au visage de son père, insulta la gouvernante. Rien n'y fit. Zyn'Rah se sentait en prison, plus qu'elle ne l'avait jamais été.

      D'une beauté rare et majestueuse, Zyn'Rah avait souvent été courtisée par les plus nobles de la cour. Mais à chaque, ils se retournaient humiliés. L'inaccebilité donne souvent encore plus envie, n'est-ce pas? Et il faut avouer que le Prince de Rubis jubilait d'avoir enfin pu mettre la main sur cette insoumise Aphrodite.

      Le mariage eut lieu, sans problème. Si on ne compte pas qu'il avait fallu traîner Zyn'Rah à l'autel et que elle avait dit non au « ..., voulez-vous épouser ...?». Mais le prêtre avait été averti et était passé outre le refus de la jeune femme. Pendant le bal qui avait suivi la cérémonie, Zyn'rah avait out fait pour tout gâcher et ainsi se venger de cette situation. Elle ne dansa pas une seule fois, même pour l'ouverture. Elle se laissa simplement êntraîner mollement, gardant les yeux obstinément rivé sur les grandes fenêtres. Vint le temps pour le jeune ''couple'' de prendre congé. Zyn'Rah n'était pas sotte : elle savait pertinnement ce qui suivait un mariage.

      Discrètement, quand le Prince la tira par la main vers les grandes portes menant aux chambres royales, elle attrapa un ustensile tranchant qu'elle glissa entre les jupons de sa robe de mariage. La chambre avait beau être sublime, Zyn'Rah ne perdit pas de temps à s'occuper du décor. Elle s'enferma dans la salle de bain, fit sa toilette, enfila une robe en soie corail et alla s'asseoir devant la coiffeuse en bois de rose et commença à brosser ses longs cheveux bouclés. Elle jouait l'innoncente et cela marcha à la perfection.

      Le prince s'approcha d'elle par derrière et tenta de l'embrasser dans le coup mais elle se leva promptement et mis le lit entre eux deux.


      «Je te conseille vivement de ne pas me toucher. Tu pourrais le regretter ...»

      Le Prince éclata d'un rire sonore puis quand il eut fini, il tenta de faire le tour du lit pour l'attraper mais la jeune femme sortit la lame étincellante et la brandit, sans trembler.

      «J'ai dit laisse moi tranquille.»

      «On est marié. Tu comptes agir de la sorte tous les soirs?»

      «Absolument. En fait, à bien y penser, non. Car on ne restera pas ensemble longtemps.»

      «Allons, allons. Ne soit pas stupide. Tu verras ; tu vas aimer. Je vais te faire découvrir un monde que tu n'aurais jamais osé explorer.»


      Il fit un pas vers elle, puis un autre, jusqu'à ce que la pointe de la lame vienne effleurer sa tunique richement décorée.

      «Tu n'oserais pas.» dit-il avec un sourire trionpheur.

      Voulant infliger une bonne leçon à son ego d'homme, Zyn'Rah appuya sur la lame, qui vint s'enfoncer dans la peau de son bras. Le Prince poussa un cri de douleur et recula.

      «Tu veux jouer au plus fort? Sache que tu vas perdre. Tu ignores à qui tu te frottes.»

      Le Prince de Rubis ne lui laissa pas le temps d'épiloguer plus longtemps et lui sauta dessus, lui faisant lâcher le couteau et tomber sur le lit. L'écrasant de tout son poids, il tenta de la maintenir immobile mais Zyn'Rah se débattait de toutes ses forces. Mais étant trois fois plus fort que la jeune femme, il réussit à l'immobiliser et ôta son pantalon d'un mouvement habile.

      «Donc, ce n'est pas la première fois que tu violes?» lâcha Zyn'Rah d'un ton mauvais.

      Cette remarque lui valut une gifle si violente que la tête commença à lui tourner et elle sentit ses forces l'abandonnaient. Mais quand elle sentit que sa main tentait de remonter les pans de sa robe, l'énergie du désespoir parcourut ses veines et elle commença à balancer ses pieds dans tous les sens, tentant de le frapper. À deux doigts de se faire violer, son coeur battait la chamade, la peur contrôlait ses mouvements. Mais un de ses pieds atteignit la cible visée et le Prince s'écroula à ses pieds. Elle se précipita sur le couteau, replaça sa robe et s'approcha du Prince.

      «On peut dire que j'ai eu de la chance, non?» dit-elle en éclatant d'un rire nerveux.

      «Non. Si tu t'enfuis, tu auras la garde de Rubis et de ton père à tes trousses.»

      «Et si je reste, je me fais violer? Ah non, mais vraiment, je ne sais pas quoi choisir! Les deux options sont tellement tentantes!» ironisa-t-elle.

      «Je te retrouverais, sois-en sur. Tu ne m'échapperas pas. Je t'ai eu, je te garderai. Crois-moi. Je te le jure. Je te violerais et après, je te tuerai.» promit-il.

      «Oui, oui. Je t'attendrais de pieds fermes. En attendant, dors bien.»

      Elle donna un violent coup de pied contre la mâchoire du Prince qui le fit tomber dans l'inconscience.

      «Une chose de faite ...»

      Attrapant une longue cape sombre, Zyn'Rah l'enfila et sortit par les cuisines. Attrapant un cheval sellé dans l'écurie vide, elle le lança au galop et traversa le pont sans que les gardes n'aient eu le temps de réagir. Une pluie torrentielle se mit à tomber et les gouttes d'eau se mêlèrent à ses larmes de soulagement, qui glissèrent entre ses lèvres. Serait-ce le goût de la liberté?




    Carte d'identité

    • Prénom [ou pseudo] : Dieu Very Happy
    • Âge : 16 ans
    • Où as-tu découvert LK? : Dans une boîte de céréales !
    • Qu'en penses-tu? : J'sais pas trop, là ...
    • As-tu lu et signé le règlement? : Non Very Happy
    • Le code : [edit Ari' = code bon]
    • Qu'est-ce qui t'a motivé à t'inscrire? : Les mecs Laid
    • Comment trouves tu l'ambiance? : Sénile.
    • Auras-tu besoin d'une personne pour t'aider? Ah ouais, c'est clair !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zyn'Rah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: . Personnages . :: ● Présentations des personnages :: » Royauté & Noblesse-
Sauter vers: