Arriverez-vous à écrire l'histoire à votre façon?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Into the dark of your Mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nadia
Chef des Chevaliers • Admin Fantôme
avatar

Féminin
Nombre de messages : 216
Âge : 27

Feuille du Personnage
Âge: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Lun 17 Aoû 2009 - 17:25

Tout ce passa si vite... Nad réussit sa première attaque qui déstabilisa l'empereur, mais son coup d'épée alla s'échouer dans le sable fin et chaud de la plage éclatante. Ensuite, Hywyn en profita pour contre-attaquer elle et l'autre combattant. La jeune femme ne réussit pas à se déplacer assez pour complètement éviter la boule d'énergie qui la frôla et laissa au passage une brûlure cuisante à son bras d'épée. Elle eut du mal à comprendre la suite. En fait, l'homme qu'elle voyait et qui combattait à ses côtés était une illusion car les attaques du maître Tanieth passère à travers lui. D'un coup, l'illusion disparut et la vraie personne réapparut en portant un coup fatal qui fut évité de justesse par le Tanieth qui ironiquement ce blessa de lui-même.

Voyant cette ouverture tant espéré, la chef des chevaliers leva son bras pour porter un ultime coup d'épée au monstre pensant, mais sa blessure cuisante réagit et elle échappa son épée. Pendant ce temps, l'empereur en profita pour disparaitre dans les rangs de ses ignobles insectes. Quel poltron... Jamais elle n'aurait fuit en laissant ses chevaliers se battre seuls même blessé elle serait resté. En pensant à ses troupes, elle sentit la présence de deux d'entre eux à la tête d'une armée de guérrier digne. Elle leurs passa la commande.


** Il serait temps d'attaquer! L'empereur nous a laissé ses chiens en cadeau... **

Nadia avait ressaisit son épée, mais cette foi de la main gauche son talent de breteur était amoindrit, mais elle pouvait quand même se défendre. Les insectes l'entouraient toujours suivant l'ordre d'Hywyn... Leurs pinces claquetaient de tout les côtés et l'homme qui combattait il y a peut l'empereur était terriblement affaiblit. Elle ne compterait pas sur lui. La jeune femme savait qu'une armer allait attaquer sous peut mais jusque là elle devrait défendre sa vie. Dans sa main gauche son épée virvolta tranchant intérieurs de coudes, haicelles et mandibules. Finalement, des hommes virent l'épaulé par centaine. Elle put donc reculer à l'écart des combat et guérrir son bras à fin de retourner au combat et porter main forte.

Sans crier gare, une jeune adolescente arriva à côté d'elle pour semblait-il l'aider. Au début, la chevalier crut que c'était un écuyer, mais lorsque qu'elle la vit elle eut un choc et le souffle lui manqua... Elle n'aurait jamais cru retrouver sa fille en plein combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com/chevaliers-d-emeraude-
Alanik Ray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 163
Âge : 26
Maître : Arianne :laid:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 11:35

Alanik rata sa cible. Une attaque avec une si grande concentration d'énergie, c'était en-dehors des possibilités du sorcier qui devait dormir ses quelques secondes. La menace de l'Empereur ne lui fît rien, trop occupé par les impériaux fonçant vers lui. N'ayant pas encaisser la chaleur extrême, Souffrance se craqua en quelques endroits et disparue, partit se reforger par elle-même nul ne savait où. Trois tanieths s'approchèrent du sorcier qui dépensa ses dernières réserves dans on auto-défense ; en mixant un coup de poing et de la magie télékinétique, il envoya valser le premier plusieurs mètres plus loin puis brisa la carapace abdominale du second avec un coup de pied, mais le troisième planta sa lance dans son épaule. Puis le contrecoup arriva, le sorcier ne pouvant même plus tenir sur ses pieds, il tomba à la renverse et une dizaine de lances pénétrèrent dans son corps invulnérable mais, même dans l'inconscience, il trouva la hargne de donner quelques coups de poings dans le vide. Les hommes finirent par arriver et commencèrent à repousser les tanieths, laissant son corps inconscient gisant au sol dans une marre de sang. Alanik n'avait que faire maintenant de vivre ou de mourir, trois cents ans de travail acharné pour conserver son identité caché venant d'être détruites par ses sentiments. Que deviendraient Saylee, Arianne, Anésia et Alexis? Que penseraient-elles de lui, surtout les deux premières qui furent en premières loges pour voir leur maître se faire abattre. Il avait échoué dans sa mission de former des apprentis, probablement même que les chevaliers trouveraient un moyen de l'achever. Il reprit conscience au bout de quelques secondes, juste suffisamment pour voir le regard que la chevalier et Arianne se lancèrent.

-Ar... J'... Oué... Aria... J'ai... Éch... Arianne... J'ai... Échoué...

Il dût s'y prendre à trois fois pour réussir à dire sa phrase, la plaie béante dans sa gorge se soignant tranquillement, en plus que ses deux poumons étaient perforés de bord en bord. La guérison serait longue et pénible, mais une brève incursion dans la tête de Nadia lui fît comprendre le lien qui unissait la chef des chevaliers et son apprentie. Étrangement, cette sensation le peina. Ce fût comme s'il perdait son enfant, la petite fille qu'il avait recueillit au royaume des Ombres et qu'il avait sauvée du froid, nourrie et logée. Maintenant, rien n'empêcherait Nadia de l'achever, surtout qu'il était désormais un sorcier confirmé aux yeux de tout Enkidiev, et il ne pouvait même pas s'échapper! À moins de recevoir de l'aide, il serait pris ici durant un bon moment. Alanik testa sa guérison. Le coup à la gorge avait endommagé gravement des vertèbres, le rendant quadraplégique durant au moins deux heures. Ses poumons fonctionnaient magiquement, mais Ray crachait énormément de sang, même si mourir de perte de sang était impensable pour lui. Sa jambe droite était cassée, une lance bien enfoncée ayant brisé le fémur et ses deux épaules étaient démises, les clavicules tranchées. Le cœur ne fût pas touché, mais un point au rein droit lui fît comprendre qu'il avait été entaillé par le coup lui ayant détruit la hanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grigg

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Âge : 26

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 12:10

À la tête des dragons noirs, Grigg observait le combat faisant rage entre son empereur et un sorcier anonyme. La patience était une vertu, mais Grigg avait faim! Grigg en avait assez d'attendre! Le gigantesque dragon mâle sur lequel il était placé fît claquer ses ailes, lui aussi semblant impatient d'en découdre, son comportement influençant aussi la discipline des femelles. Soudainement, une boule de feu rasa le décors, trois de ses dragonnes périssant en couinant dans un brasier infernal. Il en restait encore deux, aussi le gobelin ne s'énerva pas trop de ce massacre inopportun. Enfin, l'ordre tant attendu fût passé!

-Grafnaghal!! Foncez! Aucuns survivants, vite-vite!

Il fît claque son fouet et donna une impulsion mentale à son dragon qui décolla à pleine vitesse, alors que les 5 femelles fonçaient vers le petit attroupement qui s'attaquait aux ravitailleurs. Deux de ces chevaliers de pacotilles et... Non une troisième aussi, mais plus petite. Les hommes de Zénor aussi étaient présent et le dragonnier allait décidé de clouer le bec personnellement à ces personnes lorsque la collectivité l'avertis de la blessure d'Hywyn, forçant Grigg à revoir son action. Il fonça plutôt en piqué directement entre Nadia et l'Empereur, broyant le corps de quelques insectes sous le poids de son dragon qui hurla sa rage vers Nadia et la fillette l'ayant rejoint, mais la priorité était à l'Empereur, qui pouvait monter librement sur le dos du dragon.

-Sales petits humains! Je vous détruirez un jour, tous-tous! Fragdnapaladios! Miam harchabatole!

Dès que l'Empereur fût bien installé, le gigantesque monstre battit des ailes, faisant lever le sable et bloquant la visibilité. Il en profita pour s'envoler, Grigg attendant les commandements de son souverain avant de faire quoi que ce soit d'autre. Il regardait cependant son unité de dragons terrestres qui feraient un véritable massacre dans les rangs zénorois, à son grand plaisir! Le grand méchoui de fin de bataille serait succulent!

-On fait quoi, chef-chef? Trakita?

Le gobelin stoppa sa monture, question de ne pas franchir trop de distance inutilement. Il la fît tournoyer au-dessus du champs de bataille, hors de portée des rayons magiques des soldats en vert. Son plans personnel était simple ; il foncerait directement dans la bataille pour aller soutenir ses dragonnes, mais probablement que l’Empereur, en grand prédateur et en grand stratège, avait d’autres plans pour lui et sa monture. De plus, les plans d’Hywyn avaient bien souvent la curieuse tendance à beaucoup mieux fonctionner que ceux du gobelin détraqué. Ils n’avaient pas emmener suffisamment de troupes aux yeux du simili-sorcier, une dizaine de dragonnes de plus ainsi que la meute d’énormes chats de la savane qu’il avait dressé il y a peu, des ‘’lions’’, auraient créé un véritable carnage parmi les troupes ennemies! Ayant encore plus hâte de foncer au-travers des effectifs ennemis et de tuer, le gobelin commença à faire tournoyer son épée au-dessus de sa tête en hurlant des injures gobelines aux chevaliers d’Émeraude.

-Zog Fagrat! Bog bog jukta! Uku routougnou! Ha ha!

Il fît une grimace en direction des chevaliers et continua à tournoyer avec son dragon, attendant les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arianne
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 630
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 12:46

    Pour la jeune Arianne, toutes ses choses en même temps lui firent tourner la tête. Cet affreuse créature descendue vers eux la fit reculer d'un bond. Elle se retint de s’effondrer encore une fois au sol. De plus, le choc à la tête lorsqu’elle avait déboulé la falaise ne semblait pas l’avoir grandement aidé. Elle se sentait à nouveau comme la gamine de 11 ans, qui s’était enfui sans savoir où aller. Arianne dévisageait cette femme aux yeux familiers et aux cheveux particulièrement ressemblants aux siens. La pensée que cette Chevalier puisse être celle qu’elle cherchait epuis des années se grava dans son esprit. Bien sûr … Puis sans crier gare, les insectes s’avancèrent, menaçant. Maudissant ses troubles faits, Arianne dégaina son épée et passa plusieurs fois sa lame dans le creux des coudes des soldats impériaux. C’était la première fois qu’elle se battait. Mais la joie qu’elle pensait ressentir à ce moment, les émotions qu’elle appréhendait. Rien de tout ça ne l’envahit. Un vide persistant continuait de l’emparer. Puis, des Chevaliers arrivèrent et Arianne se trouva sans guerriers autres à tuer. Un soulagement qu’elle ne pensait jamais ressentir ... Le chevalier, ou sa mère?, avait disparu de sa vue, noyée dans le flot des combats. S’y jeter ne servirait à rien … Elle était beaucoup trop exténuée et peu habituer à ce genre d’exercice. La réalité était bien différente que les entraînements.

    Arianne reprit sa respiration et lorsqu’elle releva la tête, elle vit Alanik s’effondrait de loin. Le visage de la femme flottant encore dans son regard, Arianne courut en direction de celui qui l’avait sauvé tellement de fois maintenant … La jeune fille se jeta à genoux près de lui, laissant son épée glissé au sol sans bruit. Même en pleine guerre, jamais Arianne n’aurait cru voir un jour autant de sang pour une seule et même personne. Serko couinait doucement à ses côtés, les oreilles basses, le pelage tâché de sang désormais. Face à tout ça, Arianne se sentit impuissante et fondit en larmes aux paroles d’Alanik. Elle frappa le sol du poing et cria pour qu'Alanik comprenne bien :


    -Bien sûr que non! Tu nous as débarrassé de l’Empereur, tu m’as inculqué des choses que seule, je n’aurais jamais appris. Et puis, sans toi, je ne serais plus là … Alors tu ne peux pas partir!!

    Les larmes roulaient silencieusement sur ses joues maculées de poussières et de rouge. Son estomac était noué et un nœud obstruait sa gorge, l’empêchant de parler correctement. Arianne attrapa la main d’Alanik et la serra dans la sienne. La froideur de celle-ci ne l’étonna pas. En fait, en ce moment précis, plus rien ne l’étonnait. Elle avait perdu tout sens de la réalité, la chaleur ambiante et la douleur ne l’affectait plus. Tout ce qui lui restait, c’était un point au cœur, serré comme pas possible devant tout ça. Cherchant du réconfort sur le visage crispé d’Alanik, Arianne attrapa un pan de sa tunique et essuya le sang qui maculait sa figure.


    - Alanik? Alanik, tu ne m’abandonnes pas, hein? Tu me fais une mauvaise blague, pas vrai? J'ai besoin de toi, moi ... Alanik? Tu m'entends? J'ai besoin de toi!! Si tu t'en vas, où je vais aller, moi??!!

    Mais rien de tout ça ne paraissait être joué. L’image d’homme solide et indestructible qu’Ari s’était faite d’Alanik l’avait trompé. Car malgré tout, il restait humain. Et un jour, tout le monde doit partir … C’était ça? Maintenant qu’elle avait retrouvé sa mère, elle n’avait plus besoin d’Alanik? C’était ce que les Dieux avaient décidé, dans leur intouchable monde d’indifférent et d’insensible?

    EDIT : Rajout d'une parole Razz
    HJ : " Take my hand, Come Back to the land " lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com
Hywyn
Empereur Noir
avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Âge : 23
Maître : D'Irianeth , De Mordred

Feuille du Personnage
Âge:
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 16:38

-Trakita ? évite de me parler en gobelin , grigg! je ne sais pas se que tu vient de me dire mais ce qu\'on fait , peu importe , du moment que ni moi ni toi ni ce dragon meurt . tu ne voit pas que je ne vais pas bien et qu\'il me faudra au moi un jour pour soigner tout cela . mais toi tu est encore debout , et ce traitre est a moitié mort . si tu veut achève le mais surtout je ne veut aucune blessure . il faudra que tu m\'apprenne ton langage .
L\'empereur n\'aimait pas l\'idée de fuir le champs de bataille , et ce sorcier devait absolument mourir , un tel sorcier était dangereux , il était faible , c\'était le moment . il s\'éloigna du sorcier
-ne me touche pas , tu pourrait te faire très mal
il s'enveloppa alors dans le cocon de soin , plus vite il serait rétabli mieux ça serait


HJ désolé j'ai posté avant d'avoir fini -_-


Dernière édition par Hywyn le Mar 18 Aoû 2009 - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saylee
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 65
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 23
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 18:35

Say allait se pencher pour réconforter son amie, mais celle-ci releva soudainement la tête. La jeune femme la regarda partir en courant, et la suivit de près. Elles arrivèrent en haut d'une falaise. Lee ne se rappelait pas avoir monté aussi haut en courant! Arianne se pencha dangereusement près du bord de la falaise, et avant que Saylee puisse faire un mouvement pour l'éloigner, elle tomba.

-ARIANNE!

Avec appréhension, elle franchit la distance qui la séparait du bord. Elle regarda en bas, puis vit la silhouette de son amie étendue sur le sol. Elle se figea un instant, et une boule se forma dans sa gorge. Elle se retourna, et dévala le petit sentier qui menait à la plage. Lorsqu'elle arriva en bas, Arianne se tenait miraculeusement debout. Lee fut tellement soulagée qu'elle faillit éclater de rire, mais la scène qui se déroulait autour d'elle la ramena vite à l'ordre. d'abord, elle entendit le cri de l'empereur, affirmant que Alanik était un traitre, puis Arianne fixant un chevalier qui lui ressemblait étrangement...sa mère? Et enfin, Ray lui-même, étendu sur le sol. Son amie se précipita près de lui, mais les jambes de Saylee refusaient de lui obéir. Jamais la pensée que Alanik Ray puisse mourir ne lui avait traversé l'esprit. Voir Arianne aussi désemparée lui déchira le coeur. Saylee elle-même refusait de croire ce qu'elle voyait, et elle savait qu'Arianne était beaucoup plus attaché à Alanik qu'elle. Parfois, elle en parlait comme si c'était son propre père. Mais si Alanik partait...Elle ne pouvait s'imaginer ce qui allait se passer, car cette éventualité ne lui avait jamais frôlé l'esprit. Mais elle savait...Elle se retrouverait seule, comme avait. C'Était bien égoiste de penser ainsi, surtout en ce moment, Say le savait. Mais elle se rendait compte, maintenant, qu'elle avait trop pris pour acquis que tous les deux seraient toujours là, avec elle. Et ça, c'était encore plus égoïste. Lee venait de réaliser que si Arianne retrouvait sa mère, elle partirait avec elle. Bien sûr, elle la comprenait. Et elle réalisa avec un certain soulagement qu'elle ne lui en voulait pas.

Un énorme sentiment de vide l'emplit alors que ses jambes acceptaient enfin de la porter à Alanik. La voix de Arianne parut étrangement loingtaine.


- Alanik? Alanik, tu ne m’abandonnes pas, hein? Tu me fais une mauvaise blague, pas vrai? J'ai besoin de toi, moi ... Alanik? Tu m'entends? J'ai besoin de toi!! Si tu t'en vas, où je vais aller, moi??!!

Ce cri de détresse fut comme un coup de couteau en plein ventre. C'est vrai, elles avaient besoin de lui...Il ne pouvait pas partir, pas comme ca, pas tout de suite! Say s'avança et s'agenouilla à côté de son amie. Elle ne savait pas quoi ajouté, Arianne avait dit exactement ce que Saylee ressentait.

HJ:: Voilà mes 10 min de libre sont écoulées!


Dernière édition par Saylee le Mer 19 Aoû 2009 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia
Chef des Chevaliers • Admin Fantôme
avatar

Féminin
Nombre de messages : 216
Âge : 27

Feuille du Personnage
Âge: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mar 18 Aoû 2009 - 23:36

Elle ne croyait toujours pas ce qu’elle voyait lorsqu’une multitude d’insectes firent une percé dans les rangs des chevaliers Zénorois. La jeune femme se trouva noyé dans la foulé. Elle tira son épée et recommença à se défendre tout en cherchant sa fille des yeux. Finalement, Nadia la vit à l’écart près du sorcier traitre qui se trouvait en un très mauvais état… Elle fit quelques pas pour les rejoindre, mais sa route fut barrée par un mur d’insecte. La chef des chevaliers se retourna juste à temps pour éviter l’immense queue d’un dragon femelle très agressif. Elle roula sur le sol et le membre recouvert de pics passa deux cheveux au dessus de son dos. Revenue sur ses pieds, elle se remit en garde et tenta la dragonne comme un appât. Une large langue rosée vint licher le contour écailleux des lèvres du mastodonte. Puis, la bête attaqua! Son coup s’étira d’un coup comme un ressort relâché. Nadia sauta sur le côté à la dernière seconde et abattit son épée bénite sur l’énorme coup maintenant tendu devant elle. L’arme passa bord en bord et la bête s’affala en entrainant quelques insectes avec elle. Du sang gicla et tacha encore plus l’armure de la chef des chevaliers qui était déjà dans un piteux état…

Pourtant, elle ne devait pas relâcher sa garde car se n’était pas finit. Les combat insectes contre humains reprirent dans le cercle que la dragonne avec fait se vidé plutôt et Nad s’y joignit essayant de toute ces forces de repousser l’ennemi vers la mer. Au bout de quelques minutes, les efforts combinés portèrent leurs fruits et elle réussit une fois de plus à revenir en retrait des groupes de combat. En reprenant son souffle, la jeune femme se retourna et vit deux humaine penché sur un corps empenné de lance. Nadia déglutit. Que devait-elle faire? Tuer le sorcier traitre, l’espion de service? Ou le laisser vivre et faire la plus grosse erreur de sa vie en laissant libre une telle menace? Les larmes perlèrent dans un rayon de soleil sur le visage de sa fille et elle ne se posa plus la question. Qu’importe ce qu’en penserait les un ou les autres, la jeune femme suivrait ses valeurs comme elle l’avait toujours fait. La chevalier se mit donc en marche et s’approcha du petit groupe. Elle leva son épée et l’abattit à deux mains.

La lame brilla et tacha le sable de sang. L’épée branlait d’avant en arrière toujours planté fière et droite entaché du sang de la dragonne. Ensuite, la guérisseuse s’empara d’une première lance et la retira d’un coup. Elle continua ainsi jusqu'à ce que toutes les lances soient retirées. Une fois le travail difficile accomplit, la jeune femme retira sa cape et l’accrocha à son épée toujours retenue par le sable de la plage. Ensuite, elle hissa le sorcier sur son dos et l’emmena jusqu’au château pour le protéger des éventuels attaques ennemis. La chevalier déposa sa charge sur l’un des vieux bancs du hall d’entré. Puis, elle partit à la recherche d’un petit banc pour elle-même. Une fois cela fait, elle le ramena près du corps et commença à le guérir. Normalement, n’importe qui serait mort depuis longtemps, mais lui était un sorcier et la seule manière de le tuer était de le trancher en deux… La tentation de le faire tiraillait toujours les membres de la chef des chevaliers et c’était pour éviter d’y succomber qu’elle avait laissé son épée à l’extérieur. Lentement mais surement, elle répara les organes les plus importants aidée par la sorcellerie de l’homme. Gardant toujours en tête son devoir elle communiqua des ordres aux autres chevaliers magiques qui se trouvaient à l’extérieur.


** Commencer à faire rapatrier les blessés dans les ruines du château pour les guérir. Quand les combats seront totalement terminé, bruler les carcasses ennemis et enterré nos perte… **

La jeune femme, toujours concentrée sur son travail, guettait le moment où les sentiments refoulés l’envahiraient comme à chaque fois. Habituellement cela lui venait quand enfin tout les blessés avaient été prit en charge et qu’il n’y avait plus aucunes tâches à occuper…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com/chevaliers-d-emeraude-
Dreignan
SuperManPeanut [al]cool[o]
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Âge : 26

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mer 19 Aoû 2009 - 16:02

Le ravitaillement ne fût par un problème pour la petite troupe de guerre, qui l'écrasa en très peu de temps. Le gros de l'action arrivait maintenant ; Dreignan vit sa supérieure, Nadia, tuer un dragon et retourner reprendre son souffle un instant. C'était leur tour à lui et Ziva, aussi plaça-t-il la petite réserve d'hommes qu'ils avaient trouvés dans les environs en unité. Inspiré, Dreignan se dit que cette attaque se devait d'en mettre pleins la vue. Étant le seul cavalier, il descendit de son énorme monture et lui intima de rester sur place, se plaçant au front avec les guerriers les plus courageux. Il leva le poing et dit quelques mots.

-Visez les coudes avec vos lames. Ne leur laissez aucune pitié, pas de cartiers. Les envahisseurs doivent mourir. Gloire à Zénor et à ses valeureux combattants!

N'ayant toujours pas dégainé son arme, le chevalier se retourna vers l'arrière-garde ennemie, qui s'était placé de façon à bien recevoir les humains avec leurs lances effilées. L'homme imposant leur fît un sourire sadique et hurla deux fois.

-CHAAAAARRRRGEEEEZ!!!!!!!!!!

Il commença à courir en leur direction, poussant son second hurlement à la manière d'une bête déchaînée, les poings serrés et le dos voûté, ses yeux effrayants rendant la scène tout bonnement effroyable. Les tanieths du premier rang, effrayés par l'aura dégagée par le chevalier et par son apparence bestiale, tentèrent de reculer, mais il fût trop tard puisque les humains étaient déjà sur eux. Pour l'arrière-garde déstabilisé des tanieths, ce fût un massacre, Dreignan ne dégainant que dans le même geste fluide que son premier coup qui décapita l'un des lanciers d'élites sans faire fît le moindre du monde de la carapace, telle était l'efficacité de son katana. Aux côtés des chevaliers d'Émeraude, les hommes se battaient bien, même si parfois un lancier chanceux parvenait à placer un coup qui embrochait un homme. Dreignan était un dirigeant d'unité compétent et à la fois effrayant, son attitude lors des combats devenant presque fanatique. Il vît le second dragon foncer vers eux et cria de sa voix de ténor.

-Ziva! Tu te rappel du plans?

Ralenti par son imposante carrure, le chevalier réussit de peine et de misère à éviter les crocs du monstre, récoltant une estafilade au bras à cause des pics autour de la gueule du monstre, qui rencontra la poitrine d'un autre homme et lui dévora le cœur. Le dragon ramena son long cou et tourna sur lui-même, balayant la zone de sa grande queue épineuse. Dreignan se baissa pour éviter l'attaque, mais fût touché à l'épaule, activant son pouvoir de peau de fer pour n'être que catapulter un peu plus loin où il tomba lourdement. Les hommes autour de lui n'eurent pas cette chance et plusieurs moururent sous les assauts du dragon. Dreignan était prêt pour le combat, il n'aurait besoin que de Ziva pour porter le coup fatal. Il aurait bien volontiers opposé sa peau de fer aux crocs du monstre, mais le sort était trop instantané aussi si le dragon décidait de le serrer dans sa gueule, le chevalier y laisserait sa peau. De plus, il aurait besoin de toute sa concentration pour placer le coup décisif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanik Ray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 163
Âge : 26
Maître : Arianne :laid:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mer 19 Aoû 2009 - 16:24

Alanik Ray fût touché par les mots que lui dirent les deux filles. Jamais on ne lui avait porté ce type d'importance, et cela le toucha profondément.

-Les filles... Je ne vais pas... Mourir...

Puis il vît Nadia approcher, son épée à la main et son armure couverte de sang encore frais.

*C'est ça qu'on appel faire face à son destin? Sincèrement, je crois le mériter. Dans un autre sens par contre... Jamais le monde ne connaîtra l'univers parfait que je désire créer. Non, mes plans ne seront plus jamais poursuivis. Alexis finira bien par sortir de sa grotte, aussi je ne crains pas pour sa vie mais Anésia... Elle ne connaît même pas son véritable nom... Elle ne survivra jamais toute seule la pauvre...*

Une fois rendu à lui, Nadia leva son épée bien haut, le soleil se reflétant sur la lame éclatante qui s'abattit d'un seul coup. Alanik ne cligna pas des yeux. Il ferait face à la mort courageusement, cette même mort qu'il aurait dût vivre il y a de cela 379 ans, le jour de ses 21 ans, le jour ou son corps devint totalement inaltérable par le temps ou les intempéries. Depuis ce jour ou il passa un pacte avec la mort, jamais ses cheveux ne poussèrent plus long, jamais ses anciennes cicatrices ne disparurent tout comme chacune de ses nouvelles n'apparaissaient plus au bout de quelques jours. Il était destiné à conserver son corps tel quel pour l'éternité. Heureusement que l'attaque qui était censé le tuer était un sort de poison, laissant comme seule marque sa peau blanchâtre et ses cheveux totalement blancs. Il se serait mal vu vivre avec la peau à vif à cause des séquelles d'un sort de feu! Puis la trajectoire de l'épée de Nadia se dessina clairement et se planta... Directement dans le sable chaud à côté de lui. Totalement ébahis, le sorcier regarda la chef des chevaliers se pencher vers lui et retira les lances des tanieths, les plais commençant déjà à guérir beaucoup plus vite. Elle se débarrassa ensuite de sa cape de le hissa sur ses épaules, le sorciers grognant de douleur alors que son état cérébral s'aggravait soudainement. Lorsqu'elle le déposa, il se concentra extrêmement, appelant à sa télékinésie à force moindre pour se remettre dans une position plus confortable. Nadia posa finalement ses paumes sur la chaire froide du sorcier et commença à le soigner, refermant les plaies et cicatrisant les dégâts plus rapidement. Grâce à elle, il pourrait à nouveau se remettre debout d'ici environ une dizaine de minutes. Alanik Ray posa son regard sur elle.

-Pourquoi? Pourquoi m'avoir laissé en vie?

Sincèrement, le sorcier n'y croyait vraiment pas. Il avait comploté toute sa vie et avait préparé toute sa vie le moment où il pourrait enfin détruire les chevaliers d'Émeraude, mais leur chef le soignait en ce moment même de blessures graves alors qu'elle avait eu l'occasion de le tuer! Cela allait à l'encontre de tout ce qu'Alanik avait pu croire tout au long de sa vie. Toute sa façon de voir les choses en fût grandement ébranlée. Et si il n'était pas né dans le bon camp? Et si il aurait dût être un chevalier d'Émeraude? Les pensées se bousculaient dans la tête d'Alanik. Peut-être que parler un peu avec Nadia lui ferait comprendre ce que l’Empire n’avait pas su lui apprendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arianne
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 630
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Mer 19 Aoû 2009 - 16:45

    À l’arrivée de Nadia, Arianne se releva d’un bond, mue par une intuition inconnue. Une main sur la garde de son épée, elle suivit du regard celle qui devait être sa mère … Si elle tentait quelque chose, serait-elle vraiment capable de se mettre en travers de son chemin? Sûrement … Cela faisait tellement longtemps qu’elle la cherchait. Et désormais qu’elle était devant elle, elle ne savait plus comment réagir. Elle avait imaginé plusieurs fois ce moment dans sa tête, le soir, avant de s’endormir ou encore sur le balcon de sa chambre. Mais jamais elle n’aurait pensé à ce contexte-ci. Jamais.

    Regardant Nadia enlevait les lances une à une fit naître un frisson chez Arianne qui parcourut son échine. Tournant le regard vers Saylee qui l’avait rejoint sans même qu’elle s’en rende compte, elle esquissa l’ombre d’un sourire. Elle attrapa sa main et la serra entre ses doigts, cherchant un appui invisible chez son amie. Les pensées de Saylee lui traversèrent l’esprit comme un poignard en plein cœur. Est-ce que c’était ce qu’ils pensaient tous? Alanik, Nadia et Saylee? Qu’elle était obligée de choisir? Qu’elle allait les abandonner? En suivant du regard Alanik et Nadia, Arianne sentit son cœur se déchirer. Jamais elle ne pourrait faire ça. Elle était bien trop attachée à Alanik et Saylee. Et à Nadia, maintenant.

    Avec tout ce qui venait de se passer, Arianne avait compris. Compris qu’Alanik ne lui avait jamais dit la vérité, qu’elle s’était basée sur des illusions. Et surtout, que aucune des deux parties n’accepteraient de rester en bon terme. Même pour elle. Alanik était ce que les Chevaliers redoutaient le plus. Nadia était le genre de personne qu’Alanik détestait. Et elle se trouvait entre eux deux. Pourtant, malgré tout, il lui faudrait choisir. Les pensées de détresse affluant encore dans sa tête, Arianne lâcha sèchement la main de Saylee et s’éloigna.


    - C’est ce que tu penses? Que je vais t’abandonner, avec Alanik? C’est tous ce que vous pensez de moi, depuis le début? Hé bien! Laissez-moi vous dire que le choix que je vais faire vous contentera très bien! Je ne serais plus sur votre chemin! Ni maintenant, ni dans un futur proche ou lointain !! Tu feras passer le message à Alanik! Tu lui diras comment c’était d’être sans lui, comment c’était de s’améliorer sans jamais se faire féliciter un seul instant! De vivre sans aucune preuve d’affection! Jamais !!! Et surtout, tu lui diras comment c’était douloureux d’apprendre que tout ce que je croyais être vrai était en réalité un mensonge! Un beau mensonge !!!

    Arianne se pencha et attrapa le poignard miroitant de sa mère dans sa main ensanglantée. Celui qu’elle avait ramassé avant de s’enfuir. Celui qui lui donnait l’espoir qu’elle était encore vivante. Rageusement, elle le jeta en direction des ruines et il alla se planter dans les traces de sa mère, dans le sang d’Alanik.

    Arianne ne se retourna pas pour voir Saylee. D’ailleurs elle ne se retourna pas une seule fois. C’était beaucoup trop frustrant, attristant et humiliant. Elle ne saurait sûrement jamais si Alanik était vivant. Ni si elle lui manquerait. Ou si à sa mère, elle manquerait. Elle aurait voulu avoir le temps de lui parler. Elle aurait voulu avoir du temps. Simplement, elle ne semblait pas en disposer. Peut-être Nadia se mettrait-elle à sa recherche. Mais ce qui la peinait, c'est qu'Alanik, non. Et Saylee, avec qui elle s'entendait aussi bien qu'une sœur. Sa seule et unique amie. Serko resta un moment, perdu, à côté de Saylee. Il avait ressenti la détresse touchante d’Arianne. Mais il ne comprenait rien. Puis finalement, il se mit à courir en direction de la forêt, là où Arianne était partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com
Saylee
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 65
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 23
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Jeu 20 Aoû 2009 - 10:59

Saylee serra entre ses doigts la main d'Arianne. Alanik leur annonça qu'il n'allait pas mourir, mais la jeune femme n'était pas certaine que ce soit vrai. Comment pouvait-on survivre avec tant de blessures? Saylee savait qu'elle pourrait réparer les plaies, mais pas les organes! Desespérée, elle jeta un regard autour d'elle, et vit une chevalier courir vers eux. Saylee poussa un soupir de soulagement qui se transforma en un cri lorsqu'elle vit la lame de la femme se lever dans les airs. Pourquoi voulait-elle le tuer? Et soudain, ce qu'avait dit Hywyn lui revint en tête. Un traître? Alanik? Non, impossible! Ça faisait déjà 4 ans que elle et Arianne étaient seules, avec le sorcier pour seule visite! s'il avait voulu ls tuer, il avait toutes les occasions de le faire!

La lame s'abaissait rapidement, Saylee voulut crier mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle ferma les yeux et attendit le coup. Elle se mordit les lèvre au sang et ouvra les yeux lentement. Ce qu'elle vit la surprit tellement qu'elle cligna des yeux plusieurs fois pour être certaine qu'elle ne s'imaginait pas des choses. La lame était plantée dans le sable, et Alanik se trouvait maintenant sur l'épaule de la chevalier. Saylee se leva, avec l'intention de les suivre, mais Arianne se leva soudainement, apparemment très fachée. Saylee avait les yeux ronds lorsque son amie cria:

- C’est ce que tu penses? Que je vais t’abandonner, avec Alanik? C’est tous ce que vous pensez de moi, depuis le début? Hé bien! Laissez-moi vous dire que le choix que je vais faire vous contentera très bien! Je ne serais plus sur votre chemin! Ni maintenant, ni dans un futur proche ou lointain !! Tu feras passer le message à Alanik! Tu lui diras comment c’était d’être sans lui, comment c’était de s’améliorer sans jamais se faire féliciter un seul instant! De vivre sans aucune preuve d’affection! Jamais !!! Et surtout, tu lui diras comment c’était douloureux d’apprendre que tout ce que je croyais être vrai était en réalité un mensonge! Un beau mensonge !!!

Saylee resta immobile un instant, ne sachant pas quoi dire alors que Arianne, le seule personne qui avait pris autant d'importance dans sa vie, s'en aller en courant dans les bois. Le renard sembla aussi surpris qu'elle, puis finit par partir en courant à la suite de son maître. Say le suivit de près, car elle savait qu'il le guiderait jusqu'à elle. Lee courut un bon moment, mais ne ressentit pas la fatigue, ni l'essoufflement. Tout ce qu'elle voulait, c'était retrouver Arianne, lui expliquer que ce n'Était qu'un horrible malentendu. Serko bifurqua soudainement, et Saylee le suivit. Arianne se trouvait là-bas, plusieurs arbres plus loin, et Say parvint à accélérer le pas pour la rattraper.


-Arianne!....Je t'en prie, écoute moi!


Elle lui attrapa l'épaule, et parvint à immobiliser son amie en s'accrochant de son autre main à un tronc d'arbre.


-Tu crois que c'est ce que je veux, que tu partes? Non Arianne, c'est le contraire, tu comprends? J'ai peur que tu t'en ailles. Et si...et si tu penses me contenter en partant ainsi, eh bien tu te trompes. Arianne, il est fort probable que tu viennes de retrouver ta mère! Je pense seulement qu'il serait normal que tu veuilles aller avec elle! Et je le comprendrais, je c'est ce que c'est de vivre sans parents, mais ce n'est pas ce que je veux. Et si il est possible que nous restions tous ensemble, et c'est ce que je souhaite de tout mon coeur, je resterais avec toi, c'est certain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia
Chef des Chevaliers • Admin Fantôme
avatar

Féminin
Nombre de messages : 216
Âge : 27

Feuille du Personnage
Âge: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Jeu 20 Aoû 2009 - 14:26

Pourquoi… Nadia elle-même se posait encore la question… Sa logique contredisait complètement sa décision, mais elle sentait qu’elle ne pouvait faire autrement. Que pourrait-elle alors répondre à Alanik qui lui posait en ce moment même cette même question qui lui torturait l’esprit? Elle décida d’être sincère…

- Je vous ai sauvé par valeur. Vous êtes un traitre, mais vous avez défendu le continent… Un défendeur de la vie, sorcier comme chevalier de toute sorte, ne la défend pas sans raison et cette raison est toujours la même. L’amour. Que se soit l’amour de soi ou l’amour d’autrui ou encore celle de la terre, il y a quand même le sentiment. Si je vous tuais, je tuerais maintenant un héro. Peu importe ses antécédents, un héro reste un héro… Pourquoi ai-je pris ce risque? Je me demande encore si j’ai fait une bêtise, mais j’ai suivit mes convictions et je m’y tiendrai. Je ne suis pas une femme qui revient sur sa parole, mais sachez une chose. Au premier pas de travers vous m’aurez sur votre chemin. Vous avez maintenant une dette de vie envers moi.

Les blessures les plus importantes étaient guéries et les autres blessés commençaient à affluer dans le hall. Sachant pertinemment que le sorcier s’en sortirait sans problème et sans son aide, la guérisseuse se leva et alla s’occuper de cas plus urgents en laissant l’homme à ses pensés. Pendant plusieurs heures, elle fit des allers-retours entre les lits improvisés soignant l’un aidant l’autre… Finalement la cohue se calma et elle se retrouva elle-même avec seule avec sa tête. Tout tournait si vite, la tristesse, la confusion, l’épuisement, les morts, les blessés, les amputés, les combats, les retrouvailles… La jeune femme se retira dans une pièce ouverte, mais à l’écart du monde épris par une gigantesque sensation de vertiges que provoquait l’inondation dans sa tête.

HJ : Pittoresque, mais vu que je pars et que je ne sais pas quand je pourrai me connecter avant dimanche je me mets en réclusion ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com/chevaliers-d-emeraude-
Arianne
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 630
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 21 Aoû 2009 - 17:35

    C’était une réaction égoïste, elle le savait bien. Mais ça l’était autant de lui demander de faire un choix entre sa mère et son sauveur. Elle ne savait plus où donner de la tête en ce moment. Ses pensées tournaient dans son esprit, y cherchant une échappatoire, une sortie à cette situation déchirante. Elle avait un léger penchant pour sa mère, à qui elle avait tellement de chose à dire. Et puis, son rêve, qu’en faisait-elle? Devenir Écuyer avait toujours été son souhait le plus cher. Mais maintenant, tout était embrouillé. Elle n’arrivait plus à distinguer ce qu’elle voulait de ce qu’elle voudrait. Cela faisait si longtemps qu’elle n’y avait pas penser, en plus. Sa vie avec Saylee dans les ruines l’avait toujours contenté. Tout ce qu’elle désirait à ce moment, c’était revoir sa mère. Mais jamais ses envies du futur ne lui avaient traversé l’esprit.

    Sentant une légère pression sur son épaule, Arianne se retourna. Le visage blafard de Saylee lui fit face et elle débita des paroles qu’Arianne eut du mal à enregistrer. Mais elle en éprouva un si intense soulagement, qu’elle se laissa glisser au sol. Elle n’avait plus envie de pleurer. De chialer, de s’enfuir. Elle en avait eu assez pour aujourd’hui. Les chocs des lames d’épées résonnaient dans ses oreilles et fut pour elle comme un appel au combat. Tout ce qu’elle voulait en cet instant, c’était se défouler. Elle se releva et souda son regard à celui de Saylee.


    - Je n’ai pas envie de parler. Tu viens?

    Elle se retourna vivement et redescendit vers la plage. Les insectes avaient diminués en nombre, mais il y avait encore un dragon, menaçant dans toute sa hauteur. Préférant ne pas tenter le diable, elle laissa au soin des Chevaliers le réglage de son compte et alla plutôt en direction d’un petit groupe de Zénorois qui en démordaient avec des insectes. Dégainant son épée qui refléta pendant une seconde le splendide soleil de cette journée désastreuse, Arianne abaissa sa lame dans le coude d’un scarabée, puis l’autre et enfin, l’acheva. Elle en choisit un autre et ainsi de suite. L’adrénaline courait dans ses veines et lui faisait oublié a`quel point la fatigue endormait ses muscles.

    Au bout d’un moment, une mauvaise manœuvre lui valut une lance dans le bas du dos qu’elle retira d’un coup sec. La douleur parcourut sa jambe et son regard se floua un instant. Par chance, ces quelques secondes d’inattention ne furent profitées par aucuns des coléoptères géants. Après un moment, elle en eut fini avec les insectes de cet endroit-ci. Elle en fut à moitié heureuse mais d’un autre côté, elle n’avait plus rien à faire. Elle se sentait affreusement mal, surtout à cause de sa douleur. Sa plaie la brûlait et comme si elle n’était pas assez tâchée, le sang coulait doucement de sa blessure. Elle se retira du combat et alla se réfugier derrière un gros rocher, où elle s’adossa à la paroi sèche en prenant une respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com
Ziva
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 240
Âge : 24
Maître : de Loïy

Feuille du Personnage
Âge: 26
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 21 Aoû 2009 - 17:40

Ziva se lança dans la bataille avec tous les autres, frappant avec force tous les insectes qui osaient montrer l'intérieur de leurs coudes. Ziva fut soulagés de sentir l'énergie de nombreux chevaliers venus pour les aider. Elle se rendit compte que Loiy avait diparu. Inquiète, elle S'éloigna du combat en évitant les pinces des insectes et se cacha dans la forêt pour chercher son écuyer avec ses sens magiques. Elle la repéra près de Kamy, sa soeur d'arme, chose qu'elle lui confirma elle-même par télépathie. La jeune femme poussa un soupir de soulagement.

*Merci beaucoup! Ça me rassure de la savoir avec toi!*

Sans plus tarder, elle se lanca à nouveau dans le combat. Il y avait de moins en moins d'insectes, grâce aux autres chevaliers et à l'armée Zénoroise, mais il y en avait encore une gande quantité. De nombreux paysans furent blessés, et Ziva vit du coin de l'oeil Nadia soigner quelqu'un et ramener des blessés dans les ruines. La chevalier voulut l'aider, mais un coup de pince lui siffla à l'oreille, lui rappelant que le combat n'était pas terminé. Alors que l'attroupement d'insectes devenait moins dense, et que Ziva commencait à croire en leurs chances de gagner, un énorme bruit fit trembler le sol. Pendant quelques secondes, elle crut que l'inconnu de tantôt...le ''Traître'' comme Hywyn l'avait appelé, avait disparu. Aussi, en se retournant, elle vit un énorme dragon. Trop occupée à combattre, elle avait oublié leur présence! Juste à côté, Dreignan se trouvait dans une facheuse position. Se rappelant de leur plan, la chevalier laissa les insectes et couru à la rencontre du dragon. Mais l'animal ne la vit même pas, trop occupée à attaquer Dreignan. Ziva lui lança plusieurs serpents électrifiés qui ne firent que rebondir sur les écailles du dragon. Nullement découragée, elle se retourna vers la falaise et fit voler dans les airs de nombreuses pierres d'une taille qui aurait suffit à applatir Dreignan. Cela lui demandait beaucoup d'énergie, mais elle avait pour mission d'apater le dragon, et c'est ce qu'elle allait faire. Elle pointa ses deux mains en direction du dragon, et les énormes roches volèrent à pleine vitesse dans cette direction, frappant le dragon de plein fouet. Les roches tombèrent ensuite au sol avec un bruit incroyable, tuant plusieurs insectes, Cela suffit à attirer l'attention de l'animal, qui repéra Ziva, et fonca sur elle. la chevalier fit un bond de côté pour éviter les machoires, puis se roula sur le sol et senti les épines de la queue du dragon lui frôler le dos. Elle rampa sur le sol pour atteindre son épée, et se releva en position de combat. Le dragon voulut retourner vers Dreignan, mais Ziva, à court d'idée et d'énergie, lui lanca une énorme boule d'ombre en plein visage. La chevalier doutait que cela allait servir à quelquechose, car les écailles d'un dragon était imperméables à la magie. Pourtant, le dragon tourna vers elle son regard globuleux et cessa de bouger. Craignat qu,il attaque d'une seconde à l'autre, Ziva fit plusieurs pas en arrière, mais le dragon restait étrangement immobile. Elle espérait que Dreignan allait profiter de cet instant de répit pour attaquer le dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreignan
SuperManPeanut [al]cool[o]
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Âge : 26

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Lun 24 Aoû 2009 - 14:21

Dreignan vît l'ouverture dès qu'elle se dessina. La lame argenté du sabre brilla un instant et s'abattue, une ligne de sang suivant son trajet alors que la tête du monstre tombait au sol, l'imposant chevalier ayant frappé avec ses deux mains jointent pour des dégâts terrifiants. Sacrifier de la précision au profit de lourds dommages, un sacrifice qui en valait la chandelle dans ce type de conditions. La bête s'écroula, sa tête roulant quelques mètres plus loin en crachant du sang. Un peu las de tout ce travail, Dreignan empoigna tout de même son arme et se retourna vers le peu d'ennemis qui restaient. Isandel était couché au sol aux côtés de deux écuyers. Kamy se battait bien du sien et Ziva était dans le même ''régiment'' d'hommes que lui. Dreignan reprit une position de combat et attendit que ses ennemis viennent à lui. Il les éventra tous, son katana pouvant trancher les dures carapaces de ses ennemis. Son entraînement avait été bien spécifique, celui des samouraïs d'antan qui n'existaient que dans les comptes jadois. L'arme ne devait pas devenir une partie de lui, lui devait ne faire qu'un avec le sabre. Encore maintenant, la Voie du sabre n'était pas totalement ancrée en lui. Son côté barbare était la seule barrière qui l'empêchait d'atteindre la perfection ultime au combat, son style le reflétant de pars sa brutalité quasi-camouflée. Le meilleur exemple de ce fait était l'attaque qui avait tranchée le coup du dragon ; aucuns samouraï n'aurait porté un coup aussi mal calculé, mais c'était totalement le type de coups que donnaient la plupart des barbares. Dreignan jura intérieurement sous cette déferlante de violence et remarqua que ses coups devenaient de plus en plus forts et rapides. Il atteignait la rage primale des barbares, elle lui redonnait des forces pour la suite de la bataille mais le laisserait alors sans énergie, couché au sol.

-Éloignez-vous de moi! Ne m'approchez sous aucuns prétextes!

Hurla-t-il à ses hommes avant de se jeter dans la marré d'ennemis, emportant deux guerriers au sol avec lui avant de les égorger avec sa lame. Se relevant en hurlant, il sauta pieds joints sur le torse d'un des insectes, l'envoyant tomber à la renverse dans les rangs compactes d'ennemis, avant de faucher les jambes des tanieths à la hauteur du sol ou il se trouvait. Le chevalier se releva une autre fois et tourna la tête. Puis tout devint noir.

-Yu...

Il en oublia le sens des mots, frappant de tous côtés, s'acharnant sur un cadavre encore debout à cause des nerfs. Même une fois ses ennemis au sol, il prenait le temps d'achever chacun d'entre eux, frappant comme un fou en tenant son sabre d'une seule main. Il s'enfonça plus profond dans les rangs de ses ennemis et continua son carnage, tuant par pulsion meurtrière pure, un parfait exemple de la rage ancestrale qui brûlait en lui. Les autres ne le voyaient plus au-travers des rangs ennemis, seule les lignées de sang volant en tout sens signalaient que le guerrier tenait encore debout. Un tanieth parvint à sortir des rangs compacts de ses semblables, ne faisant que quelques pas avant de s'écrouler, un bras coupé et le cerveau à vif. Totalement perdu dans ses actions, Dreignan ne fît que remarquer sommairement qu'il venait de trancher trois fois le même bras au même tanieth, le coupant en trois endroits différents en trois coups identiques. Des entailles profondes lui décoraient le torse et le dos, mais il ne le sentait même pas. Puis les derniers tanieths tombèrent, permettant aux hommes de voir ce qui restait des quinze hommes-insectes qui avaient encerclé le chevalier ; une boucherie totale. Mais le pire, c'était la vision de l'homme mourant qui se tenait encore debout, tout tremblant de rage et appuyer sur son épée pour tenir debout, les yeux froids comme la neige avec une expression maléfique sur le visage. Il fît quelques pas vers ses alliés et pointa son épée vers eux avant de tomber au sol. Il venait de perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arianne
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 630
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Jeu 27 Aoû 2009 - 11:46

    Arianne avançait difficilement, même sur les pierres dures et plates du hall. Sa tête tournait et elle était prise de vertiges de plus en plus forts. Ses paupières étaient lourdes et elle aurait tout donné pour un lit, un banc ou une simple place au sol. Mais les soldats Zénorois en prenaient déjà beaucoup. Sans le voir, elle heurta un banc de ses genoux. La résonance créa dans sa tête un mal lancinant et elle porta sa paume à son front. Finalement, elle se laissa tomber sur la banc et se rendit compte dans un éclair de lucidité que l’occupant n’était autre qu’Alanik. Sa vision se floua de larmes mais elle se retint d’en verser. Il était là, vivant et avec des blessures maintenant mineures.

    Elle se coucha près de lui, se serrant contre le corps froid pour éviter de tomber. Le peu d’espace qu’Alanik laissait sur le banc était à peine suffisant. Mais la proximité de son sauveur lui apporta un peu de réconfort. Elle dut encore une fois fermer les yeux pour ne pas pleurer. Elle pensa à sa mère, qu’elle n’avait pas encore revue. Il lui fallait lui dire à quel point elle lui était reconnaissante de ne pas avoir achever Alanik. Elle se sentait moins oppressé depuis … Comme si un poids avait été enlevé de sur ses épaules.

    Dans sa tête, les pensées ne cessaient d’affluer. Si elle choisissait Nadia, c’était un monde trop confiant qui s’offrait. Une routine incessante, de batailles, de victoires, de défaites. En choisissant Alanik, c’était le côté du cœur qui gagnait. Pour rester avec Alanik, avec Saylee. Et malgré le lien qui l’unissait à Serko, qui disait qu’il ne préférerait pas rester avec Alanik plutôt que de la suivre? Arianne lança un regard en bas du banc, où le renard était roulé en boule, le museau sur sa queue. Elle ferma les yeux, la tête collée contre le bras d’Alanik, et s’endormit d’un sommeil agité, mais reposant.

    Juste avant de s’endormir, elle pensa à quel point elle regrettait le temps d’il y a deux jours … De ce matin, même. Comme quoi, on ne savait jamais ce que nous réservait l’avenir. Et demain? Aurait-elle choisi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com
Alanik Ray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 163
Âge : 26
Maître : Arianne :laid:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 28 Aoû 2009 - 8:44

Alanik Ray souffrait. Ses yeux étaient clos alors que ses blessures se refermaient, causant à son corps immortel des souffrances indescriptibles. Ses os brisés bougeaient dans les plaies afin de reprendre leurs emplacements initiaux, rouvrant des blessures dans la chair qui se cicatrisait beaucoup plus rapidement que tout le reste. Les yeux fermés, son corps semblait détendu bien que son esprit soit ''crispé''. Il sentit quelque chose de chaud venir se poser à ses côtés et ouvrit les yeux. Arianne. Alanik remarqua alors et juste alors à quel point elle avait vieillit. Ce n'était plus l'innocente fillette qu'il avait connu au royaume des Ombres, mais bien une jeune femme bien fait et impétueuse. Une guerrière. Il lui avait caché trop de choses, à elle et à Saylee aussi. Aujourd'hui, les deux jeunes femmes l'avaient impressionné, aussi le temps de leur révéler son secret était-il peut-être arrivé? Il attendit de pouvoir enfin marché et donna sa place à son apprentie sur le banc, attendant son réveil. Peut-être devrait-il commencer par parler avec Saylee? Il alla voir cette dernière, boitant fortement mais tenant tout de même sur ses jambes. Le sorcier la retrouva non loin et l'entraîna dans un coin plus sombre, voyant que les combats tiraient à leurs fins, loin des regards indiscrets.

-Saylee, ce que tu as vu aujourd'hui, c'est ce que j'aurais dût vous expliquer à toi et Arianne depuis longtemps. J'ignore si tu as tout compris dans mon combat contre Hywyn, mais je suis effectivement un traître impériale. J'étais sous les ordres d'Hemaka, explorant ce continent pour le profit des tanieths et espionnant leurs principaux ennemis, les chevaliers d'Émeraude. La vérité est que j'ai techniquement quitté cette vie dès ma rencontre avec Arianne, mais en pratique je ne viens que depuis quelques heures de perdre tous mes privilèges réellement. Oui, je suis un sorcier noir, un anathème, une nuisance pour le monde. La plupart de mes pouvoirs me proviennent d'un lien de parenté directe avec un Empereur dont je ne connais même pas le nom et le reste d'un lien avec un démon. Tu peux croire ce que tu veux de mes dires, mais sache que je ne suis plus le même homme depuis ma rencontre avec vous deux. La vérité de mes absences? J'ai formé deux autres apprenties. Je ne peux te dévoiler leurs noms, mais tout comme toi et Arianne, elles font parti de mon plans finale.

Il marqua un temps d'arrêt, laissant à Saylee le temps de bien assimilé ses paroles. Il savait qu'en expliquant tout ceci, il mettait son plans en entier en péril, mais le sorcier noir n'avait plus rien à perdre.

-Vois-tu, Saylee, je rêve depuis toujours d'une utopie. Je rêve d'un monde où tanieths, humains, elfes, fées, homme-oiseaux, bref, toute forme de vie cohabite en paix. Pour cela, j'ai besoin de puissance. J'ai besoin de toi, Saylee. Désires-tu faire partie de mon plans? Réfléchis bien, je sais que tu possède un bon jugement. Même si cela peut entacher un peu ce dernier, en me suivant tu deviendras incroyablement puissante...

Sur ce, Ray retourna voir Arianne, attendant son réveil pour lui expliquer aussi une dure vérité. De la part d’elle, il s’attendait à une vive opposition, ou du moins à une réaction explosive. L’ancien impériale ne pouvait pas grand chose contre cela, mais elle méritait de savoir. Arianne méritait de savoir pourquoi elle s’était senti rejeté depuis si longtemps. Elle méritait de savoir que Ray avait en fait formé des apprenties et qu’il avait passé tout ce temps à chercher les sources de magie. Ces quatre sources qui rendraient ses élèves beaucoup plus puissants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziva
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 240
Âge : 24
Maître : de Loïy

Feuille du Personnage
Âge: 26
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 28 Aoû 2009 - 10:44

Ziva fit un bond en arrière lorsque la tête du dragon heurta le sol. Dans un grand fracas, le corps de le bête s'écrasa au sol, écrasant au passage plusieurs des insectes qui restants. Sans perdre une seconde, elle s'élança dans la bataille. Les insectes étaient beaucoup moins nombreux qu'avant, mais leur nombre considérable obligeait la chevalier à redoubler d'efforts. Ses bras étaient de plus en plus faibles, et ses reflexes moins aiguisés, ce qui lui valut plusieurs coups de pinces dans le dos et les jambes. Elle se releva pour la quatrième fois, se protégeant le visage avec la lame de son épée. Sa cuirasse était souillée de terre et de sang d’insecte. Au moment ou elle se penchait pour éviter une autre lance, un cri retentit derrière elle, et Ziva reconnut la voix grave de Dreignan. Elle se retourna et vit Dreignan foncer sur elle. Pendant un quart de seconde, elle eut l’impression qu’il voulait lui parler, mais son visage déformé par la rage et son regard un peu fou la poussa à s’éloigner rapidement de lui. Si elle ne l’avait pas fait, Dreignan l’aurait surement tranchée en deux, puis en quatre, puis en six, comme il le faisait avec tous les insectes. Ziva n’avait jamais rien vu de tel. Dreignan était si rapide qu’elle ne voyait pas ses mouvements. Mais les bras, les pinces et le sang qui volaient en tout sens lui confirmait qu’ils étaient bel et biens morts. Le nombre d’insectes diminua rapidement, et bientôt le sable devint invisible sous les corps et le sang. La chevalier se retourna, et vit Dreignan, seul, debout au milieu de cette scène de destruction. A vrai dire, tout cela était un peu effrayant, mais ZIva n’osait pas approcher son frère d’armes, de peur qu’il soit encore habité par cette rage meurtrière. Elle se dirigea vers les combattants qui restaient, au cas ou elle devrait les protéger, même si elle doutait que sa force pouvait rivaliser avec celle du chevalier, et même si elle savait qu’elle ne pourrait jamais lever sa lame vers un ami. Dans un silence presque irréel, Dreignan leva sa lame et s’approcha vers le petit groupe. Avec un regard incertain, Ziva leva la sienne et se mit en position défensive. Elle le vit approcher de quelques pas, et ses mains se crispèrent sur la garde de son épée. Mais un combat ne fut pas nécessaire, car Dreignan s’effondra après quelques pas. ZIva lâcha son arme et s’approcha prudemment du chevalier, craignant qu’il se relève a tout moment pour l’attaquer. Elle constata vite qu’il n’était pas en état de reprendre les armes, et un examen rapide lui apprit qu’il était vidé de toute énergie. Ziva fity naître dans sa main une énergie mauve et s’appliqua a refermer les plaies mineures de Dreignan. Une fois le travail terminé, elle lui transmit une partie de son énergie vitale, dans l’espoir de le réveiller.

-Dreignan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Âge : 23
Maître : Ziva.

Feuille du Personnage
Âge: 12 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 28 Aoû 2009 - 11:56

Loïy avait vut rapidemment ce qui c'était passé du haut du château en rine. Elle s'était enfuit à toute jambes pour rejoindre Ziva. Loïy n'avait que vut Dreignan s'effondrer et Ziva passer une lumière mauve au dessus de lui. Son maître ne semblait pas la voir. La jeune fée baissa la tête et s'approcha doucement. Elle se placa derrière Ziva en attendant qu'elle resente sa présence. Elle observa le corps de l'autre chevalier. Il respirait apparement et été encore vivant. Mais une grande rage était au fond de son coeur, Loïy le sentait bien. Elle déçida de parler.

-Maître, je suis à nouveau là...

Elle mit un genou à terre pour que Ziva voix qu'elle était toujours aussi soumise et nom rebelle. Car à cette instant, elle aurait aimé partir loin de tout. D'Armil qui la haissait, de Ziva qui ne ressentait pas sa présence, des chevaliers, de la guerre. Elle aurait aimé dire à tout le monde qu'il n'avait qu'à se débrouillait sans elle. Mais elle se tue se souvenant soudain du terible visage de l'Empreur Noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saylee
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 65
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 23
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 28 Aoû 2009 - 12:34

Saylee fut ravie de voir Arianne repartir vers les ruines, et la suivit avec un enthousiasme non dissimulé. Le trajet qui les séparait de la plage lui sembla étonnament plus court que tout à l’heure. Mais son sourire mourut lorsqu’elle vit la scène désolante qui se déroulait sur la plage. Des corps d’incestes jonchaient le sol, et Say voyait même quelques corps humains au travers. La jeune femme vit Ari s’élancer dans la bataille avec détermination, mais le nombre impressionnant d’insectes encore debout fit frissonner Saylee. Elle voulut rappeler son Amie, mais elle était déjà dans la mêlée, et son bouclier mental l’empêchait de la repérer. Saylee aurait préféré se battre aux cotés de son amie, au cas ou elle se blesserait. L’apprentie sortit tout de même son épée, et se joignit à la bataille. Tout en tuant les insectes, elle tentait de se rapprocher de l’endroit ou elle avait vu Arianne disparaître. Mais elle avait beau tuer sans relâche ses ennemis, il n’y avait aucune trace de son amie. Les minutes passèrent, et elle crut voir la silhouette d’Arianne ramper difficilement vers les ruines. Elle baissa sa garde quelques seconde, ce qui lui valut un bon coup dans les chevilles. Une douleur lancinante lui traversa la jambe lorsque son pied se tourna dans une direction qui ne présageait rien de bon. Lee poussa un cri de douleur et trancha les bras de l’insecte responsable au niveau du coude. Faisant fi de la douleur, elle abattit les insectes qui la séparait des ruines, mais Ari n’était plus là lorsqu’elle arriva. Aussi rapidement que sa cheville tordue lui permettait, Saylee boitilla jusqu'à l’intérieur de l’ancien château.

Elle fut soulagée de voir Ari et Alanik, apparemment remis sur pied, sains et saufs dans le château. Arianne était couchée, mais on pouvait clairement voir qu’elle respirait encore. Saylee ne demandait qu’à s’asseoir pour soigner sa cheville, mais Alanik avait apparemment quelque chose d’important à lui dire. Elle le suivit donc lentement vers une autre pièce, en se demandant ce qu’il voulait lui dire. D’habitude, il ne lui parlait jamais sans que Arianne soit là. Elle l’écouta avec attention, les yeux ronds et le cerveau roulant a toute vitesse pour assimiler l’information. Pourquoi lui avouait-il tout ca? Pourquoi décidait-il de mettre tout en péril? Comment avait-il pu leur cacher cela? Saylee ne dit rien et laissa Alanik poursuivre. Comme ca, il cherchait la paix?

Saylee ne savait pas si elle devait le croire. Après tout, il venait d’avouer qu’il travaillait pour l’empereur, et ensuite il déclare qu’il souhaite la paix! Ne sachant quoi penser, elle laissa son maître repartir, et s’affala sur un banc pour souffler un peu. Les questions qui se bousculaient dans sa tête lui avait fait oublier sa douleur, mais elle revint, plus forte encore. Say leva délicatement sa jambe, et utilisa toute l’énergie qui lui restait pour la guérir. Elle s’allongea sur le banc et eut une dernière pensée avant de s’endormir.

Bien sûr, elle savait ce qu’elle allait faire. Si Arianne voulait qu’elle reste avec elle, elle resterait. Si Arianne partait avec sa mère…Saylee ne souhaitait pas du tout retourner dans la solitude et l’errance qu’elle avait connue au début de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arianne
Wonder WomanCan't touch this
avatar

Féminin
Nombre de messages : 630
Âge : 24

Feuille du Personnage
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Ven 28 Aoû 2009 - 13:11

    Le confort du banc était minime et si elle ne s’était pas retrouvée dans un état aussi léthargique, Arianne se serait passée de dormir ici. De plus, le bois était redevenu froid au départ d’Alanik. Et la brise marine soufflait dans le hall, pénétrant par les nombreuses cavités dans les murs. Dans son sommeil, Arianne fronça les sourcils et frissonna. Elle n’avait pas tellement envie de se réveiller et de retourner dans sa réalité. Les choses étaient devenues trop compliquées en un jour.

    La jeune fille ouvrit les yeux et se mit en position assise, encore un peu endormie. Elle bougea lentement chacun de ses membres pour vérifier que tout était en place. Elle avait mal aux jambes, à force d’avoir couru dans tous les sens mais sinon, tout le reste fonctionnait normalement. Elle observa un instant le ciel par le trou au plafond. Le soleil s’était couché depuis un petit moment et la température s’était rafraîchie. Encore dans les vapes du sommeil, Arianne voulut se lever mais la présence d’Alanik l’en empêcha. Elle restait sans bouger un instant, ne sachant quoi dire ou quoi faire. Puis elle s’assit à ses côtés, nerveuse. Qu’avait-il à dire finalement?

    Oui, elle était en colère après lui pour lui avoir caché toutes ces choses. Elle tourna la tête vers Alanik et pencha la tête pour regarder son expression, comme toujours impassible. Il ne semblait pas lui faire confiance comme elle le faisait envers lui. Et elle s’en sentait profondément blessé. Elle détourna le regard et fixa le mur d’en face. Elle pinça les lèvres, pour éviter de dire des choses qu’elle regretterait. Elle avait constamment l’impression d’être une enfant. Que ce soit avec Alanik qui lui cachait tout ou avec Saylee qui la protégeait de ses mauvaises décisions. Serait-elle toujours traitée comme ça? Comme une gamine naïve et capricieuse?

    Arianne se leva finalement et alla s’accoter au mur du fond en croisant les bras. Elle évitait de regarder Alanik, qui elle le savait, avait son regard toujours aussi indifférent et réprobateur. Elle aurait voulu lui crier qu’elle voulait qu’il lui fiche la paix, qu’elle n’avait pas besoin de lui, qu’elle ne l’aimait plus. Mais ça serait être aussi mensongère que lui. S’il voulait qu,elle parte, elle le ferait. Mais pas de joie de cœur.

    Silencieuse, Arianne se mit à regarder le bout de ses pieds. Elle devait avoir fière allure dans ses vêtements déchirés, son visage couvert de terre et de sang, ses mains sales et ses bottes usées. Il faudrait qu’elle s’en procure des nouveaux Razz Peut-être qu’elle devrait remonter dans sa chambre. Sa «chambre». Plus rien n’avait d’accueillant dans ses ruines désormais. Elle se retrouvait encore sans toit. Sa vie serait-elle toujours aussi nomade?



Dernière édition par Arianne le Sam 29 Aoû 2009 - 13:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-emeraude.forumsactifs.com
Dreignan
SuperManPeanut [al]cool[o]
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Âge : 26

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Sam 29 Aoû 2009 - 12:39

Dreignan respira un bon coup et ouvrit les yeux. On l'avait soigné. Il leva le bras et le regarda. On lui avait même placer un transfert d'énergie vitale, sinon jamais il n'aurait été capable de bouger de cette façon. La sensation était étrange. Il se sentait vidé de son énergie, mais pouvait tout de même puiser dans celle de son sauveur pour agir normalement. Il devrait se coucher bien vite. Le chevalier regarda autour de lui et remarqua Ziva et son écuyer. Il n'avait plus le moindre souvenir, ne se rappelant que d'avoir aperçut Yuleine...

-Ziva... Merci...

Il tenta de se relever péniblement, maudissant sa masse considérable. Une fois que ce fût fait, il retira le sable de sur lui et tenta de déloger le truc sur sa cuisse. Sa cuisse? Comme quelque chose pouvait y être arrivé? Il releva ses jambières et, s'aidant de son reflet dans la lame de son sabre, remarqua avec terreur un bout de chair qui semblait avoir pris une étrange teinte grisâtre et qu'il ne sentait plus vraiment. Il toucha la zone de son index. Elle était beaucoup plus solide que de la simple peau, mais semblait tout de même être flexible de l'intérieur. Une séquelle de sa peau de fer? Il pointa sa dague dessus. Aussi solide que du cuir. Il concentra son énergie magique dessus et imposa ses mains sur l'étrangeté qui, au bout d'un moment, disparue. Il n'y fît pas plus attention et avisa le champ de bataille. Tous les tanieths étaient morts, mais de nombreux humains les avaient pourchasser dans l'au-delà aussi. Dreignan se demanda d'ailleurs comment était l'au-delà. L'idée d'un champ de bataille éternel le fît frissonner alors qu'il posait les yeux sur tous les gens ici. Le traître de l'Empire, qui s'avérait être un voyageur qu'il avait lui-même rencontré à de nombreuses reprises et qui avait même partager le même campement que lui lors d'une mission. Quel dommage, un homme si sympathique. Le chevalier soupira profondément et fît quelques étirements de base, question de se remettre un peu sur pied. La douleur était incroyable, mais il avait vécut pire. Une fois tout rafistolé, il regarda à nouveau Ziva et lui tendit la main à la manière des chevaliers.

-Merci, sœur. Tu t'es bien battue et m'a sauvé la vie, aussi ai-je une dette importante envers toi.

Il s'inclina ensuite à la manière de la noblesse jadoise, coutume qu'il avait conservé puisqu'elle lui avait pris beaucoup de temps à accepter, l'un des nombreux signes de la soumission qui avait été son lot dans ce royaume. Même après si longtemps, le jeune métis en conservait encore de nombreux stigmates. Il se rappela des ordres de Nadia et commença immédiatement le balais en projetant un rayon incendiaire sur l'un des cadavres non loin. L'incinération, il haïssait cette partie de la guerre. Faisant bien attention de ne pas endommager malencontreusement un cadavre d'humains, il continua sa route, soignant les quelques mourants humains qu'il trouva. Dreignan remarqua cependant que ceux qui étaient les soldats de son bataillon il y a de cela quelques heures ne le regardaient plus qu'avec méfiance, et cela le blessa profondément. Pourquoi avait-il fallut que ce soit lui qui reçoive la malédiction des barbares... Il ne l'avait jamais demandé cette rage, pas plus qu'il ne demandait à l'enclencher. Il avait même voulut quitter l'ordre la première fois que ça lui était arrivé, mais Luva, la chef du moment, l'en avait dissuadé en lui expliquant qu'il saurait, un jour, se contrôler. 5 ans plus tard, ce n'était toujours pas le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziva
The GroupieNothing against her
avatar

Féminin
Nombre de messages : 240
Âge : 24
Maître : de Loïy

Feuille du Personnage
Âge: 26
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Dim 30 Aoû 2009 - 11:54

Dreignan n'avait toujours pas bougé, c'est pourquoi Ziva le regardait avec inquiétude, surveillant un quelconque signe de vie, autre que le battement de son coeur. Et si il ne se réveillait pas? La jeune femme voulut lui envoyer une deuxième dose d'énergie, mais une voix derrière elle la fit sursauter et elle perdit sa concentration.

-Loiy! Je suis désolée, j'étais sure que tu m'avais suivie! Tu vas bien? Je vois que oui, une chance que Kamy était là! J'aurais dû revenir te chercher, mais je ne pouvais plus bouger avec tous ces insectes et...ce dragon...

Elle pointa l'énorme carcasse de l'animal mort, puis se retourna vers Dreignan.


-Je ne sais pas ce qu'il a eu...C'était étrange, il est entrée dans une sorte de...Folie meurtrière...Une chance que tu ne te trouvais pas sur son chemin, c'était un peu effrayant...Et, au moment ou tous les insectes furent morts, il s'est évanoui. Je l'ai guéri de ses plaies mineures, mais j'attends toujours qu'il se réveille...

Un énorme bruit de respiration retentit soudain et le chevalier ouvrit les yeux. Ziv poussa un soupir de soulagement alors qu'il la remerciait.


-Ca fait plaisir, Dreignan!

La chevalier l'aida à se relever et, en regardant son frère d'armes épousseter sa tenue, elle regarda la sienne qui se trouvait dans un piteux état. On voyait à peine l'éclat des émeraudes au travers de la boue et du sang d'insectes. Dreignan semblait avoir quelques difficultés avec quelque chose sur sa jambe. Pensant que ca pouvait être une blessure, elle le contourna pour aller l'aider, mais elle vit plutôt une plaque grise. très solide puisque la dague de Dreignan ne parvint même pas à l'entailler. Ziva avait déjà entendu parler de ce pouvoir unique que possédait Dreignan. Sa peau étonnamment solide qui, comme celle des insectes, résistaient aux coups d'épées. Il était étrange pourtant que cette petite partie de cette ''peau de fer'' soit restée...Alors que Dreignan contemplait le champ de bataille, Ziv se demandait si il était possible que ce pouvoir résiste un jour à son contrôle...Chassant son inquiétude, Ziva lui serra la main façon chevaliers et déclara:


-Souviens-toi en lorsque je tomberai sur le sol après avoir tuer 1000 insectes à moi toute seule!

Ziva lui jeta un regard curieux lorsqu'il s'inclina, elle n'avait jamais vu un chevalier en remercier un autre de cette façon! Elle sourit, puis partie avec Loiy dans la direction opposée à celle de Dreignan pour brûler d'autre cadavres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Âge : 23
Maître : Ziva.

Feuille du Personnage
Âge: 12 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Lun 31 Aoû 2009 - 7:34

Loïy regarda Dreignan. Elle l'avait juste vu tomber par terre. Puis elle regarda l'immense carcasse de dragon. Horrible. lle ne put s'empêcher de faire une grimace de dégout. Puis elle vit l'aute chevalier se relevé. Ziva lui sourit puis elle partit dans la direction opposé après une bref discution. Loïy s'inclina devant Dreignan et disparut avec son maître. La jeune fée demanda à Ziva:
-Vous allez bien, maître? J'ai eut peur lorsque je ne vous ai plus vu à mes côté.
Loïy voulait savoir si Ziva n'était blesser nulle part et si elle était en état pour reprendre la route. Elle était trop épuisait pour le faire avec ses sens magique alors elle se contenterais de la bombardait de question. Et elle aurait bien aimait savoir ou elles iraient ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanik Ray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 163
Âge : 26
Maître : Arianne :laid:

MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   Jeu 3 Sep 2009 - 18:38

Ray regarda les allez-retour d'Arianne. Il devait se décider à le lui dire, mais il avait peur du jugement de la jeune femme. Le sorcier impériale se releva et approcha d'elle, plantant son regard dans ses yeux.

-Arianne, j'ai à te parler...

Il lui raconta tout ce qu'il avait dit à Ziva Saylee [Very Happy] sur lui et son plans, s'arrangeant pour que tout soit dans le plus grand secret pour que personne ne l'entende. Lorsque tout fût déballé, il reprit place sur le banc, question de lui laisser assimiler la chose.

-Je connais ton tempérament, je sais que tu m'en veux pour t'avoir caché tout cela, mais je veux seulement que tu comprenne mes motivations. Grâce à tout cela, je possède de quoi te rendre immensément forte. Nous pourrons détruire l'Empire noire ainsi que tous les autres maux qui rongent ce monde. Ce sera l'ultime acte, l'ultime façon de sauver le futur de toute vie au lieu de le voir partir en guerres.

Il se releva et commença à faire les cents pas. Si Arianne acceptait, ils iraient dès demain commencer à s'entraîner pour qu'ensuite elle aille tenter sa chance au monolithe, et il en serait de même pour Saylee et Alexis. Une fois qu'elles auraient enfin fini tout ceci, son plans commencerait à voir réellement le jour. De tout cœur, il espérait que sa réponse serait positive. Il n'avait jamais été un véritable chef, mais il ferait beaucoup mieux que tous ceux ayant existé jusqu'à maintenant. Son exaltation à un statu quasi-divin lui permettrait d'enfin pouvoir inculquer de bonnes mœurs aux races, et jamais plus on ne verrait d'humanoïdes s'entretuer. Tout cela était-il réellement nécessaire? Oui, la guerre avait trop fait souffrir tout le monde. Dans son nouveau monde, tous seraient égaux, personne n'aurait à vivre comme lui, caché, reclus, déguisé pour survivre. Oui, le plans mettait en danger des milliers de vies, mais savoir faire des sacrifices étant pour Ray une base, il ne ferait pas de cas de la vie humaine pour le bon déroulement du plans. Tout d'abord, il devrait mener chacune de ses apprenties à l'un des monolithes élémentaux. Le monolithe de terre se trouvait sous la chaîne de montagnes envers les royaumes inconnus. Celui de l'air se trouvait en haut de la plus haute montagne du continent, celui du feu dans le plus ancien volcan qu'Enkidiev ai jamais connu et celui de l'eau au beau milieu du grand océan. Cela avait dût prendre un bon 150 ans à Alanik pour trouver leurs emplacements, mais enfin il y était parvenu. Le sorcier fût bien soulagé que personne n'ai cherché à lire ses pensés lors de son duel contre Hywyn, il l'aurait sût dans le cas contraire, mais maintenant la barrière était de nouveau intacte. En tout, bien peu de gens savaient où trouver ces endroits. Même les livres d’histoire se contredisaient quand à leurs emplacements, aussi Alanik chercha-t-il extrêmement longtemps avant de trouver enfin des rumeurs parlant de cela. Au bout du compte, leurs emplacements étaient logiques, mais l’entrée dans la grotte permettant d’y accéder devait être créée à l’aide de puissants sortilèges qu’Alanik avait acheté à un prix si exorbitant qu’un manoir entouré de remparts et protégé par quelques centaines d’hommes semblait beaucoup plus recommandable. De plus, il n’avait aucune garantie quand à la viabilité du sort, mais Ray était confiant. Le plus dur dans cette histoire restait la découverte du monolithe d’eau car, contrairement aux autres, trouvé l’endroit le plus profond de toute cette étendue aqueuse était quasiment impossible. Il avait dût faire le voyage en vol au moins un millier de fois, sondant à chacune des fois l’eau jusqu’à ce qu’un jour, il découvre une créature titanesque dans les profondeurs avec ses sens magiques. Hors de tous doutes, la créature ne pouvait tenir que dans l’énorme bassin que composait la ‘’vallée’’ menant au monolithe. Personnellement allé sur le terrain, le sorcier ne remarqua pas la créature, bien qu’il la sentit l’épiant, mais la magie élémentaire se dégageant de l’endroit lui permit hors de tous doutes d’affirmer qu’il était au bon endroit. Le seul problème était d’emmener avec lui un être humain à cet endroit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Into the dark of your Mind   

Revenir en haut Aller en bas
 
Into the dark of your Mind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: » Ruines-
Sauter vers: